Actualisé 12.10.2016 à 08:01

Diplomatie

Une délégation suisse en visite en Turquie

Des parlementaires vont se rendre dans le pays pour renforcer les relations après le coup d'Etat avorté en juillet.

1 / 151
La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

AFP
Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Keystone
AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

Keystone

Une délégation de la commission de politique extérieure du Conseil des Etats partira en Turquie pendant cinq jours fin octobre. Elle souhaite se rendre compte de la situation sur place et renforcer les relations bilatérales. Le pays vit sous l'état d'urgence depuis le coup d'Etat avorté en juillet.

Les parlementaires suisses se rendront à Istanbul et à Ankara, la capitale pour discuter des relations politiques et économiques des deux pays. Le développement, tant social qu'économique de la Turquie. La situation en Syrie sera aussi abordée.

La Turquie est un des pays qui accueillent le plus de réfugiés syriens. Avec l'Union européenne, Ankara a signé un accord mi-mars afin d'empêcher les réfugiés de venir en Europe.

Le texte prévoit le retour en Turquie de tous les migrants entrés illégalement en Grèce depuis le 20 mars, une aide financière de plusieurs milliards d'euros de l'UE à Ankara et la levée des visas imposés par l'UE aux citoyens turcs.

Purge dans la société

Sous la présidence de Christian Levrat (PS/FR), la délégation rencontrera des parlementaires turcs, notamment des membres de la commission des affaires étrangères. Une entrevue avec le président du Parlement est également au programme.

Des entretiens avec les quatre principaux partis politiques (l'AKP du président Recep Tayyip Erdogan, le social-démocrate CHP, le nationaliste MHP et le parti de gauche pro-kurde HDP), avec des ONG, des représentants des minorités et de l'économie sont également prévus.

Le 3 octobre, le gouvernement turc a décidé de prolonger de trois mois l'état d'urgence instauré depuis le coup d'Etat avorté du 15 juillet, en dépit des mises en garde de l'opposition qui accuse le pouvoir d'en profiter pour faire taire ses détracteurs.

Depuis le coup d'Etat, les autorités turques ont lancé des purges inédites qui ont visé tous les secteurs de la société, de l'éducation et la presse, en passant par l'armée et la magistrature. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!