Actualisé 07.07.2016 à 18:07

Euro 2016Une demi-finale peut en cacher deux autres

A Marseille, avant que footballeurs allemands et français ne se disputent le droit de jouer la finale de l'Euro, d'autres se battaient pour un prestigieux titre à la pétanque.

de
Robin Carrel, Marseille
1 / 4
Au Parc Borély, l'heure était déjà au démontage, jeudi après-midi.

Au Parc Borély, l'heure était déjà au démontage, jeudi après-midi.

Le stade provisoire monté sur le Vieux-Port.

Le stade provisoire monté sur le Vieux-Port.

Les joueurs lancent leurs boules entre les yachts et sous le regard de la Bonne Mère.

Les joueurs lancent leurs boules entre les yachts et sous le regard de la Bonne Mère.

D'un côté, le Stade Vélodrome, un mythique France-Allemagne et 67'000 spectateurs. Pour se départager: un ballon de cuir d'environ 70 centimètres de circonférence et d'un poids de près de 450 grammes. De l'autre, quelques hectomètres plus loin, le Parc Borély. 11'712 boulistes venus de toute la planète se disputent la 55e édition du plus grand tournoi de pétanque du monde, au moyen de boules pesant entre 650 et 800 grammes et d'un diamètre de 70,5 à 80 millimètres. Le tout devant près de 200'000 spectateurs en cumulés sur les six jours de compétition, entre le 3 et le 8 juillet.

Mais cette dernière épreuve ne peut pas avoir lieu que dans cet endroit, sis à quelques kilomètres du centre de la cité phocéenne, en raison du trop grand nombre de participants. Au départ donc, les pétanqueurs sont si nombreux, que n'importe quels coins gravillonnés du Prado jusqu'à la Pointe Rouge sont occupés par les joueurs. Entre les dunes, tout au long de la route, entre les touristes venus se dorer la pilule sur les plages de ce coin de Méditerranée, tout endroit est bon pour aller taquiner le cochonnet.

Des Suisses et des JO

La Suisse est régulièrement le deuxième pays le plus représenté, derrière la France, lors de cette prestigieuse compétition. Les Helvètes sont plus nombreux que les Allemands, les Belges, les Marocains, les Tunisiens et la quinzaine d'autres nations représentées cette année. Mais à la fin, tous ont logiquement fait place aux spécialistes de la boule en acier, tous locaux et généralement professionnels.

Ce jeudi matin, la compétition a migré en direction du Vieux-Port et son stade provisoire monté à cet effet. Au programme: les demi-finales messieurs, qui rassemblent la crème de la crème. Le tout, visible en direct sur internet ou en différé sur France 3, un peu plus tard le soir. Vendredi, la finale opposera la triplette de Courtois à celle de Dugeny, vainqueurs respectivement des équipes de Cavallo (13-8) et de Foyot (13-9).

On est là bien loin de la caricature du vacancier qui lance ses boules au hasard, pendant que les enfants sont à la plage. La pétanque est un vrai sport de précision et de tactique. Elle espère d'ailleurs intégrer le giron olympique en 2024. A Paris? Ce serait un joli clin d'oeil du destin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!