Françaises tuées en Argentine: Une des victimes a agonisé durant des heures
Actualisé

Françaises tuées en ArgentineUne des victimes a agonisé durant des heures

Houria Moumni, une des Françaises retrouvées mortes dans la province argentine de Salta (nord), a agonisé pendant plusieurs heures après avoir reçu une balle dans le dos alors qu'elle tentait de fuir.

«Houria Moumni (29 ans) a été atteinte par un coup de feu qui n'a pas été mortel. Une hémorragie l'a maintenue dans un état d'agonie pendant plusieurs heures, jusqu'à son décès, probablement à l'aube le lendemain matin», a rapporté une source judiciaire citée par le quotidien national «Clarin».

Selon cette source, la jeune femme avait tenté de fuir après avoir vu son amie Cassandre Bouvier (24 ans) être violée puis abattue d'une balle dans la tête dans un sentier de randonnée du mont San Lorenzo, à 12 kilomètres à l'ouest de Salta (1600 kilomètres au nord de Buenos Aires).

«Avant d'être atteinte par un tir, Melle Moumni a été frappée et a résisté à un viol. Après un affrontement avec son assassin, elle a réussi à lui échapper et a commencé à courir» sur un chemin boisé et escarpé, mais elle a «chuté face contre terre, son agresseur est arrivé et l'a exécutée avec l'arme appuyée contre son dos», a rapporté cette source, citant les premières conclusions des experts légistes.

Un nouveau suspect a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures après qu'un autre suspect, un loueur de chevaux, eut été libéré faute de preuves. (afp)

Ton opinion