«Chocolat»: Une destinée au goût amer pour le clown Chocolat
Actualisé

«Chocolat»Une destinée au goût amer pour le clown Chocolat

Roschdy Zem rend hommage à un artiste de cirque qui mourut oublié il y a presque un siècle.

par
Catherine Magnin

Au cinéma, les clowns n'ont pas très bonne réputation. Pour un Charlot ou un Docteur Patch, combien de Grippe-sou, de Jojo, de Bouffon de l'horreur? Chocolat, qui donne son titre au film de Roschdy Zem, fait partie de ceux dont le moelleux va faire fondre le coeur des spectateurs.

De son vrai nom Rafael Padilla, ce fils d'esclaves, noir sans-papiers, fut repéré à la fin du XIXe siècle par le clown Footit (James Thiérrée), qui en fit son partenaire. Le duo connut vite le succès avec des numéros burlesques, passa du modeste chapiteau de campagne au Nouveau Cirque, à Paris. Mais les jalousies comme les critiques, certains reprochant au pitre noir de se faire le complice des préjugés racistes de l'époque, minèrent leur duo. Après leur séparation, le démon du jeu fit le reste: le clown Chocolat mourut le 4 novembre 1917, oublié de tous.

Avec «Chocolat», le réalisateur Roschdy Zem réussit un véritable numéro d'équilibriste entre la chaleur et la générosité du personnage principal, et l'amertume de son destin. Il réussit aussi à faire exister un véritable duo, là où Omar Sy aurait pu phagociter le film. Le comédien élargit encore la palette de ses talents, notamment au contact de l'énergie très physique de son partenaire, James Thiérrée.

Interview d'Omar Sy

A l'instar de leurs personnages, le binôme d'acteurs fonctionne en parfaite complémentarité, aucun des deux n'étant finalement le faire-valoir de l'autre. Quand viendra l'heure des nominations aux Césars 2017, on voudrait bien que l'Académie se souvienne de ces deux-là...

«Chocolat»

De Roschdy Zem. Avec Omar Sy, James Thiérrée, Clotilde Hesme.

Sortie le 3 février 2016

****

Ton opinion