Grippe aviaire aux Pays-Bas: Une deuxième exploitation contaminée
Actualisé

Grippe aviaire aux Pays-BasUne deuxième exploitation contaminée

Le virus a été détecté dans une deuxième exploitation de volailles des Pays-Bas, ont annoncé jeudi les autorités. Elles ont toutefois précisé ne pas savoir s'il s'agit à nouveau d'une variante «hautement pathogène».

«Le virus de la grippe aviaire a été détecté dans une exploitation située à Ter Aar (ouest, NDLR) qui compte quelque 43'000 volailles dans trois bâtiments», ont indiqué les autorités sanitaires néerlandaises (NVWA) dans un communiqué. Les volailles vont être tuées et l'exploitation désinfectée par les autorités sanitaires, a annoncé la même source.

Le ministère des Affaires économiques a pour sa part assuré dans une lettre au parlement qu'il s'agissait d'une variante de type H5, mais a précisé: «nous ne savons pas encore s'il s'agit d'une variante peu pathogène ou hautement pathogène».

Le coeur net vendredi soir

Une interdiction de transports valant sur l'ensemble du pays pour les volailles, les oeufs et le fumier de volailles, notamment, a été à nouveau décrétée pour une durée maximale de 72 heures, a-t-il souligné.

Les autorités néerlandaises devraient pouvoir établir pour vendredi soir au plus tôt si le virus détecté à Ter Aar est aussi la souche H5N8, qui avait été détectée au cours du week-end dans une ferme du village d'Hekendorp, dans le centre du pays, à une vingtaine de kilomètres au sud. Quelque 150'000 volailles avaient été abattues et une partie du village fermé à la circulation.

Trois pays touchés

La souche H5N8, jusque là limitée à l'Asie, avait été détectée pour la première fois en Europe début novembre dans un élevage de dindes en Allemagne. Elle a depuis été détectée aux Pays-Bas, à Hekendorp donc, et en Grande-Bretagne dans une ferme située dans le Yorkshire, au nord de l'Angleterre. (ats)

Ton opinion