Série: Une double dose de gladiateurs
Actualisé

SérieUne double dose de gladiateurs

Seule chaîne gratuite à diffuser le sulfureux «Spartacus», W9 présente les trois premiers épisodes en version soft, puis une rediffusion non censurée.

par
Ana Cardoso/GuideTvloisirs
L'acteur principal Andy Whitfield n'aura tourné qu'une saison: il est mort d'un cancer à 39 ans, en septembre.

L'acteur principal Andy Whitfield n'aura tourné qu'une saison: il est mort d'un cancer à 39 ans, en septembre.

Voilà une série qui semble contenir tous les ingrédients pour marquer les esprits. «Spartacus: le sang des gladiateurs» a provoqué la contro­verse dès la sortie de ses premières images, aux Etats-Unis: violence et hémoglobine à foison et scènes de sexe débridées n'ont pas manqué d'attirer les critiques.

Et puis c'est son acteur principal, Andy Whitfield, qui incarne l'esclave Spartacus, qui s'est retrouvé sous les feux des projecteurs. Pour de tristes raisons. Atteint d'un cancer en 2010, il a dû renoncer au tournage de la deuxième saison. La maladie l'a emporté en septembre dernier.

Autant d'éléments qui confèrent à cette production de Sam Raimi une aura particulière. Elle a d'ailleurs tapé dans l'œil de W9, un canal gratuit de la TNT. Il lance la série en grande pompe ce soir.

Au menu, les trois premiers épisodes. La chaîne a aussi tenu compte, avec raison, des âmes sensibles en programmant en prime time une version expurgée des scènes les plus choquantes. Mais que les puristes se rassurent: dès 23 h 40, ils auront droit à la version intégrale des mêmes épisodes.

Ton opinion