Actualisé 04.03.2013 à 20:30

BasketballUne école privée fait la nique aux cadors US

L'Université de Gonzaga a pris la tête de la hiérarchie NCAA à deux semaines du début du tournoi final, le March Madness.

de
J.-Ph. Pressl-Wenger
Elias Harris est un leader de Gonzaga.

Elias Harris est un leader de Gonzaga.

Oubliez Indiana State, oubliez même Duke. Les nouveaux leaders du classement, ce sont les «Zags». L'Université de Gonzaga est une école privée catholique basée à Spokane, dans l'Etat de Washington. Grâce notamment à deux Canadiens et à un Allemand, l'école du nord-ouest des Etats-Unis mène la meute, une première dans l'histoire de l'équipe. En battant les Portland Pilots 81-52, ce week-end, les Bulldogs ont enfilé leur tunique de No 1 du pays. «Ça n'est jamais arrivé, a souri le coach, Mark Few. C'est clair que c'est un honneur. Et si on nous considère aussi forts que ça, eh bien nous l'acceptons avec plaisir. Vous savez, a poursuivi le technicien en poste depuis 1999, lors de ma première année à Gonzaga, nous n'avions remporté que quatre matches en première division.»

Les statistiques de la phalange de Spokane sont impressionnantes. Elle compte 29 victoires pour 2 défaites, et si l'on se penche sur les résultats de leur Conférence, le ratio passe à 16-0. A domicile, les Bulldogs restent difficiles à battre. Depuis 2004, année de construction de leur McCarthey Athletic Center, ils ne se sont inclinés que 8 fois sur leur parquet, pour 120 succès.

L'Université de Gonzaga s'était déjà distinguée en offrant une légende à

la NBA. Natif de Spokane, John Stockton, meilleur passeur de la ligue en carrière (15 806 assists), a passé 4 saisons chez les Bulldogs (1980-1984). Plus qu'un exemple, une idole.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!