France: «Une élection entre amis», affirme Sarkozy
Actualisé

France«Une élection entre amis», affirme Sarkozy

L'élection à la présidence de l'UMP battait son plein samedi avec plus de 50% de participation à 16h. A son arrivée au siège de la fédération parisienne du parti, Sarkozy a joué l'apaisement.

Nicolas Sarkozy souhaite chambouler l'UMP pour créer un nouveau parti à même de le conduire à l'Elysée dans deux ans et demi.

Nicolas Sarkozy souhaite chambouler l'UMP pour créer un nouveau parti à même de le conduire à l'Elysée dans deux ans et demi.

«C'est une élection interne à notre famille politique, il faut rester calme. C'est une élection entre amis», a-t-il dit. Les résultats sont attendus vers 20h30.

Un peu plus de 268'000 militants sont invités à choisir le nouveau patron de la première formation d'opposition. Ils ont le choix entre l'ex-président de la République et ses deux concurrents, Bruno Le Maire et Hervé Mariton.

«La Haute Autorité, depuis son dernier point de 06h00 ce matin, n'a constaté aucune attaque ou anomalie significative», avait fait savoir plus tôt dans la journée l'autorité chargée de veiller au bon déroulement du scrutin.

Dans un nouveau communiqué faisant le point à 16h00, elle a précisé que le taux de 50% de participation avait été atteint. La Haute Autorité a enregistré plus de 134'169 votants.

L'ancien ministre Bruno Le Maire espère «qu'il y aura ce soir une belle surprise en faveur du renouveau». Le député de l'Eure est crédité d'environ 30% des intentions de vote, tandis qu'Hervé Mariton, l'un des chefs de file de la contestation contre le mariage homosexuel, recueillerait, lui, entre 2 et 5%.

Deux ans après l'élection contestée à la présidence de l'UMP de Jean-François Copé, au terme d'un bras de fer avec François Fillon, et après la démission contrainte du premier sur fond d'affaire Bygmalion, - un système présumé de fausses facturations pendant la campagne présidentielle 2012 -, l'UMP espère repartir de zéro. Nicolas Sarkozy va même plus loin. Il souhaite chambouler cette formation de «rassemblement» créée en 2002 pour créer un nouveau parti à même de le conduire à l'Elysée dans deux ans et demi. (ats)

Ton opinion