Méditerranée – Une embarcation avec 500 migrants à bord chavire au large de la Tunisie
Publié

MéditerranéeUne embarcation avec 500 migrants à bord chavire au large de la Tunisie

La Marine tunisienne a annoncé vendredi avoir secouru à l’aube plusieurs centaines d’exilés après que leur bateau a sombré près des côtes.

Une patrouille de haute mer a secouru vendredi à l’aube 487 migrants dont l’embarcation avait chaviré alors qu’elle se dirigeait vers l’espace européen, selon le ministère de la Défense tunisien.

Une patrouille de haute mer a secouru vendredi à l’aube 487 migrants dont l’embarcation avait chaviré alors qu’elle se dirigeait vers l’espace européen, selon le ministère de la Défense tunisien.

AFP

Près de 500 migrants partis de Libye ont été secourus vendredi par la Marine tunisienne après le chavirage de l’embarcation qui les transportait au large de la Tunisie, a indiqué le ministère de la Défense.

«Une patrouille de haute mer, appuyée par des unités de la marine et des gardes-côtes, a secouru vendredi à l’aube 487 migrants clandestins de différentes nationalités arabes, asiatiques et africaines», a affirmé le ministère dans un communiqué. L’embarcation était partie des côtes libyennes et se dirigeait vers «l’espace européen», a ajouté le ministère.

Parmi les migrants secourus vendredi après le chavirage de leur embarcation au large de Sfax, dans l’est de la Tunisie, figurent notamment 162 Égyptiens, 104 Bangladais, 81 Syriens, 78 Marocains, 13 Érythréens et 11 Soudanais, selon le communiqué. Treize femmes et 93 enfants faisaient partie des passagers, a ajouté la même source.

200 migrants interceptés dimanche dernier

Les autorités tunisiennes avaient déjà annoncé dimanche avoir procédé la veille à l’interception de plus de 200 migrants, qui cherchaient à atteindre les côtes italiennes, lors de neuf opérations différentes.

Le 31 octobre, les gardes-côtes avaient annoncé avoir déjoué six tentatives d’émigration et «secouru» 125 migrants, dont 112 originaires d’Afrique subsaharienne. Deux semaines plus tôt, au moins quatre personnes avaient perdu la vie et 19 avaient été portées disparues après qu’un bateau transportant des migrants, tous Tunisiens, avait coulé au large de la côte est tunisienne, dans la région de Mahdia.

Ces dernières années, des milliers de migrants, originaires d’Afrique subsaharienne mais aussi de Tunisie, ont cherché à émigrer principalement via l’île sicilienne de Lampedusa, située à seulement 140 kilomètres de la côte est de la Tunisie.

(AFP)

Ton opinion