26.09.2019 à 18:29

Trump dans la tourmente

Une énorme bourde fait suer la Maison-Blanche

Après la publication de l'échange entre Trump et le président ukrainien, les services du président américain ont envoyé par erreur une liste stratégique... aux démocrates.

de
joc

C'est ce qu'on appelle une fâcheuse boulette. Mercredi, alors que la retranscription de l'échange téléphonique entre Donald Trump et son homologue ukrainien était publiée, son camp préparait activement sa stratégie. Ainsi, la Maison-Blanche a rédigé une liste d'éléments de langage pour défendre le président des Etats-Unis, accusé d'avoir fait pression sur Volodymyr Zelensky pour qu'il enquête sur le fils de Joe Biden.

Intitulé «Ce que vous devez savoir/L'appel du président Trump avec le président Zelensky», ce document stratégique déroule de nombreux arguments avancés par le président américain. «Ce dont a parlé le président était tout à fait approprié», ou encore «Le vrai scandale est la frénésie médiatique et les fausses accusations contre le président, déclenchées par des fuites», est-il notamment écrit dans cette liste.

Le problème, c'est que ce document certainement destiné aux républicains pour qu'ils sachent quoi dire face aux médias a été accidentellement envoyé... à des démocrates, raconte le «Guardian». Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants qui avait elle-même annoncé lancer une procédure de destitution contre Trump, fait partie des personnes ayant reçu cet e-mail par erreur.

D'autres démocrates se sont amusés de cette boulette et ont profité de l'occasion pour diffuser le document en long et en large: «Je tiens à remercier la Maison-Blanche de m'avoir envoyé ses éléments de langage sur la meilleure façon de faire tourner le désastreux appel Trump/Zelensky en faveur de Trump. Cependant, je ne vais pas utiliser leurs trucs et je vais plutôt rester fidèle à la vérité. Mais merci quand même», a tweeté le représentant Brendan Boyle.

Réalisant sa bourde, la Maison-Blanche a tenté de rattraper le coup en essayant vainement de «rappeler» son message. Trop tard, la liste avait déjà été largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!