Canicule océanique: quel impact en Suisse?

Publié

Canicule océaniqueUne énorme quantité d’humidité et d’énergie pourrait atteindre les Alpes

La température exceptionnellement chaude de la mer Méditerranée risque de provoquer des cyclones subtropicaux, voire de doucher la Suisse.  

par
Marc Strueby

Après les vagues de chaleur et la sécheresse, l’Europe va-t-elle connaître des intempéries extrêmes? Une canicule océanique frappe actuellement la mer Méditerranée, où des températures de plus de 30 degrés ont récemment été mesurées au large de la Corse, dépassant de plus de 6°C les normales de saison. Une situation qui, à son tour, pourrait engendrer des phénomènes météo intenses ces prochains mois. Et en Suisse aussi, prévient MétéoSuisse.

Le réchauffement de la Méditerranée inquiète en effet les spécialistes depuis plusieurs années. Car dès l’automne, la combinaison de la mer qui reste très chaude avec une météo qui se dégrade favorise la formation de medicanes, des tempêtes extrêmes dont les caractéristiques s’approchent de celles des ouragans ou des cyclones tropicaux. La fréquence de ces phénomènes, considérés comme rares, s’est passablement accrue ces dernières années. En 2020, le cyclone Ianos avait notamment provoqué de nombreux dégâts en Grèce. 

Une mer Méditerranée très chaude constitue également un risque pour la région alpine. «La quantité d'humidité et d'énergie qui pourrait être canalisée est énorme», indique l’agence. Il faudrait cependant la concomitance de plusieurs facteurs, comme un courant de secteur sud ou la proximité d’un vigoureux système dépressionnaire, pour qu’un tel potentiel atteigne la Suisse. Mais si les conditions anticycloniques perdurent ces prochains mois, nous serions alors confrontés à une sécheresse sans précédent, conclut MétéoSuisse.

Ton opinion

126 commentaires