Saint-Gall: Une escroquerie pyramidale aurait lésé 600 clients
Actualisé

Saint-GallUne escroquerie pyramidale aurait lésé 600 clients

Le parquet saint-gallois enquête sur une présumée escroquerie pyramidale de 30 millions de francs.

C'est ce qu'a confirmé mercredi le juge d'instruction Adrian Pfeiffer, suite à une information parue dans la «SonntagsZeitung» de dimanche dernier.

L'enquête, ouverte en juillet dernier, porte sur des soupçons d'abus de confiance par métier, d'escroquerie et de blanchiment d'argent. Une société de gestion de fortune est soupçonnée d'avoir escroqué 600 clients via un système «boule de neige». Selon la «SonntagsZeitung», les investisseurs étaient appâtés par des rendements jusqu'à 40% et se voyaient promettre 6,25% de rendement «garanti».

Le cas a été découvert grâce à l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) et à la dénonciation spontanée des deux gérants de la société en question. Par une ordonnance superprovisoire datée du 14 juillet dernier, la FINMA leur a retiré la gestion de la société et l'a confiée à deux spécialistes indépendants.

Selon le juge d'instruction saint-gallois Andrian Pfeiffer, la somme délictueuse se monte à 30 millions de francs. L'argent confié par les investisseurs aurait en partie été utilisé pour en rémunérer d'autres. L'enquête est en cours mais de sérieux indices laissent penser à une escroquerie pyramidale.

L'avocate des deux gérants conteste cette accusation. Interrogée par la «SonntagsZeitung», elle a expliqué que l'argent avait bel et bien été investi. Jusqu'à présent, aucun client n'a été lésé, a-t-elle déclaré au journal dominical. (ap)

Ton opinion