France: Une espèce de requin menacée vendue en promo

Publié

FranceUne espèce de requin menacée vendue en promo

Un supermarché Intermarché a provoqué un tollé, après la diffusion d'une photo d'un étal proposant du requin-renard en promotion, une espèce interdite à la pêche.

par
dj

Les associations de protection de la nature sont indignées: des tranches de requin-renard et la tête du squale étaient proposées en promo à la poissonnerie de l'Intermarché d'Argelès-sur-Mer. C'est L'ONG Sea Shepherd qui a lancé la charge la semaine dernière sur Twitter, dénonçant cette vente, à 12,50 euros le kilo, comme scandaleuse.

Mais même si le requin-renard est une espèce menacée et protégée, sa vente n'est pas tout à fait interdite. En cas de pêche accidentelle, la loi de protection autorise la vente du poisson. L'initiative d'Intermarché est donc légale, mais n'est pas jugée très éthique. Lamya Essemlali, présidente de l'association Sea Shepherd France, explique sur le média France Bleu que «c'est symptomatique d'un problème qui existe en France sur la protection des espèces menacées».

L'enseigne de supermarché a rapidement pris en compte l'interpellation de l'ONG. Elle a assuré avoir cessé la vente de requins dans certains points de vente. Consciencieux du bad buzz que cela a provoqué, Intermarché confirme qu'il ne s'agissait «nullement d'une politique d'enseigne, mais de regrettables initiatives isolées».

Mais malgré cette résolution, le magasin a proposé en remplacement de l'espèce menacée... deux espèces dont le sort est tout aussi préoccupant pour les associations de protection de l'environnement: de l'espadon et du thon rouge. Ce à quoi l'enseigne a répondu que la vente des deux espèces était autorisée. Enfin, les responsables d'Intermarché ont précisé sur Twitter que «pour agir en faveur d'une pêche et d'un approvisionnement toujours plus responsables, nous allons nous rapprocher d'experts pour établir, dès septembre, un plan d'action concernant ces deux espèces».

(dj/20 minutes)

Ton opinion