Actualisé 20.06.2017 à 08:59

Etats-Unis

Une étrange «malédiction» frappe deux festivals

Le Mad Tea Party et le WickerMan Burn, qui se sont joués à une semaine d'écart sur le même site en forêt, ont vu des festivaliers et des artistes tomber malade.

de
fec
Les deux événements touchés se déroulent en pleine forêt.

Les deux événements touchés se déroulent en pleine forêt.

DR

Des maux d'estomac en festival après avoir mangé dans un stand, c'est bien connu. Là, l'ampleur des pépins sanitaires, diarrhées et dysenteries, dépasse presque l'entendement. De nombreux cas ont été signalés d'abord au WickerMan Burn, du 8 au 11 juin 2017, puis pendant le Mad Tea Party, qui s'est joué durant le week-end des 16 et 17 juin 2017. Certains ont nécessité une hospitalisation.

Tant des festivaliers que des artistes sont tombés malades. Papadosio, qui était une des têtes d'affiche du Mad Tea Party, a même dû annuler son concert, trois de ses membres étant dans l'impossibilité de monter sur scène comme l'explique l'événement sur Facebook. Le plus surprenant est que les deux événements se sont déroulés exactement au même endroit, à la Four Quarters Farm à Artemis, en Pennsylvanie.

Comme le rapporte nysmusic.com, le Mad Tea Party a pris position sur les réseaux sociaux: «En dépit de nos efforts pour maintenir une sécurité sanitaire, des gens sont tombés malades. Nous recherchons des réponses. Le centre d'épidémiologie de Pennsylvanie a été contacté pour savoir ce qu'il s'est exactement passé». Selon billboard.com, les festivaliers atteints estimaient, toujours sur les réseaux sociaux, qu'il pourrait s'agir d'un norovirus. Il se transmet par de la nourriture et de l'eau contaminées par des matières fécales et même par simple contact de peau.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!