Actualisé 17.08.2007 à 09:06

Une ex-membre de la RAF libérée

Un tribunal allemand a décidé de libérer une ancienne militante de la Fraction Armée rouge condamnée pour sa participation dans l'assassinat 1985 d'un soldat américain.

Edward Pimental, un soldat âgé de 20 ans, avait été tué le 7 août 1985, alors qu'il sortait en compagnie d'une femme d'une discothèque de Wiesbaden, dans l'ouest de l'Allemagne.

Eva Haule peut être libérée à partir du 21 août après avoir purgé 21 ans de sa peine d'emprisonnement à vie, a précisé le tribunal de Francfort.

Eva Haule est le deuxième membre de la RAF a bénéficier d'une libération anticipée. Le 12 février dernier, un tribunal de Stuttgart avait décidé de remettre en liberté conditionnelle l'un des derniers membres de la Fraction Armée rouge (RAF) encore emprisonné, ravivant ainsi en Allemagne les souvenirs douloureux laissés par le mouvement terroriste d'extrême gauche particulièrement actif dans les années 1970.

Brigitte Mohnhaupt, 57 ans, est sortie le 27 mars après avoir purgé 24 ans de sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité pour plusieurs meurtres. Elle avait été reconnue coupable en 1985 pour son implication à neuf meurtres dont ceux du procureur général de l'Allemagne de l'Ouest d'alors Siegfried Buback et de Hanns-Martin Schleyer, le président de la fédération patronale du pays. Mohnhaupt avait été condamnée à cinq peines de réclusion à perpétuité.

Le 7 mai dernier, le président allemand Horst Köhler avait en revanche refusé de gracier l'ancien chef de la RAF Christian Klar, condamné à plusieurs peines de réclusion criminelle à perpétuité pour sa participation à certains des plus retentissants assassinats imputés au groupe armé d'extrême gauche. Derrière les barreaux depuis 24 ans, il ne peut prétendre à une libération conditionnelle avant 2009. Il avait été condamné pour son implication dans les assassinats en 1977 de l'industriel Hanns-Martin Schreyer, du patron de la Dresdner Bank Jürgen Ponto et du procureur fédéral de la RFA Siegfried Buback.

La demande de grâce de Birgit Hogefeld, autre membre de la RAF, condamnée en 1985 pour l'attentat perpétré contre une base de l'armée de l'air américaine en Allemagne, avait également été rejetée.

La Fraction Armée rouge a fait 34 morts et des centaines de blessés dans sa lutte contre les symboles de ce qu'elle percevait comme l'oppression capitaliste. Le groupe s'est officiellement dissous en 1998 mais beaucoup en Allemagne jugent que ses membres encore incarcérés n'ont pas présenté d'excuses ou exprimé de regrets et ne méritent pas de clémence. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!