Actualisé 26.06.2019 à 20:18

BelgiqueUne ex-Miss arrêtée pour trafic de drogue

La Miss Belgique 1998, Tanja Dexters, et son compagnon, ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d'une enquête portant sur un trafic de stupéfiants.

de
L'essentiel/lph
Cette photo est issue d'un article de presse que l'ex-miss a publié sur son compte Instagram en démentant les accusations dont elle fait l'objet.

Cette photo est issue d'un article de presse que l'ex-miss a publié sur son compte Instagram en démentant les accusations dont elle fait l'objet.

Instagram/tanjadexters

La police locale de la zone Neteland, près d'Anvers en Belgique, a mené mardi matin sept perquisitions dans la région d'Herentals dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants. Cinq personnes ont été interpellées, a indiqué le parquet d'Anvers.

Parmi celles-ci figurent la Miss Belgique 1998 Tanja Dexters et son compagnon, selon l'agence de presse Belga. Les perquisitions ont notamment eu lieu dans des succursales automobiles des marques Kia, Daf et Jaguar. Une quarantaine de policiers et cinq chiens renifleurs de drogue ont été déployés lors de ces perquisitions et trois voitures ont été saisies.

Tanja Dexters a particulièrement été choquée par la manière dont elle a été arrêtée. Sur Instragram, elle dénonce «un raid et une arrestation sur la base de potins jaloux! Le monde est devenu fou. Laissez les gens qui sont heureux tranquilles. Cherchez votre propre bonheur au lieu de détruire celui des autres».

Souvent dans la rubrique faits divers

L'ex-Miss et son compagnon dévoilent comment leur arrestation s'est déroulée, dans les colonnes de Gazet van Antwerpen: «Ils n'ont même pas sonné à la porte. Ils ont cassé une fenêtre de la porte à l'arrière de la maison et se sont soudainement retrouvés dans notre chambre», a expliqué Michaël Peeters. «Quand j'ai demandé pourquoi ils n'avaient pas sonné à la porte, j'ai eu la réponse que j'aurais peut-être pris la fuite». Tanja Dexters ajoute que c'était «comme dans un film: nous avions les yeux bandés et les menottes aux poignets. L'équipe d'intervention portait une cagoule et avait un pistolet à la main». À noter que le couple a pu repartir libre de son audition.

Ce n'est pas la première fois que le nom de l'ancienne Miss Belgique apparaît dans la rubrique faits divers, souligne 7sur7.be. Elle avait notamment créé une controverse en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke, en Région flamande. En mars dernier, c'est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d'elle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!