Jura: Une expédition punitive agite Delémont
Actualisé

JuraUne expédition punitive agite Delémont

Le chef-lieu du canton a été le théâtre de plusieurs échauffourées dans la nuit de samedi à dimanche. Au total, dix personnes ont été interpellées.

par
Renaud Bournoud

«C'est une trentaine d'Africains qui seraient venus de la région de Bienne pour une expédition punitive», raconte Pierre Kohler, le maire PDC de Delémont.

La police jurassienne a indiqué hier matin que «plusieurs échauffourées» avaient eu lieu en ville. Différentes bandes ont été aperçues dans le courant de la nuit. Certaines personnes ont été vues cagoulées et armées de matraques. Dix individus ont finalement été interpellées. «Les motifs de la bagarre restent indéterminés» se borne à indiquer la police.

Fêtant l'élection de ses collègues de parti à l'exécutif cantonal, Pierre Kohler était hier après-midi un peu plus loquace: «C'est un acte vengeance envers une personne qu'ils n'ont d'ailleurs pas trouvé. Heureusement, ils n'ont pas eu le temps de faire de trop gros dégâts au centre-ville car la police est rapidement intervenue», se félicite le maire. D'après ce dernier, les troubles se sont déroulés entre minuit et deux heures du matin.

En plus des interpellations, la police a procédé au séquestre des voitures avec lesquelles ces bandes ont débarqué en ville. «Je crois que les forces de l'ordre ont également saisi une arme à feu», précise Pierre Kohler. Si le récit fait froid dans le dos, il n'inquiète pas outre mesure le maire. «C'est la première fois que Delémont est victime de ce genre d'événement et je crois que cela restera exceptionnel.»

Une enquête est en cours et la police recherche des témoins, voire d'éventuelles victimes, notamment pour les faits qui se sont déroulés aux abords du Crédit Suisse. Ces personnes sont priées de contacter la police au 032 420 65 65

Ton opinion