Musée de L'Elysée: Une exposition controversée du directeur

Actualisé

Musée de L'ElyséeUne exposition controversée du directeur

Directeur depuis un an du Musée de la photographie à Lausanne, Sam Stourdzé y organise une exposition sur Fellini produite par sa propre société inscrite en France, et grâce à laquelle, il touche un cachet dont il refuse de communiquer le montant.

par
fnd

Agé de 38 ans, le Français Sam Stourdzé conçoit des expositions au niveau international et les gère financièrement. A la fin des années nonante, il a créé sa société de production, Sam Stourdzé Production (SSP), comprenant l'entité NBC Photographie.

Candidat en 2009 au poste de directeur du Musée de L'Elysée, à Lausanne, il est choisi à l'unanimité du jury et entre en fonction en mai 2010.

Or, comme le relève le quotidien «La Liberté» mardi, «Fellini, la Grande Parade», la nouvelle exposition qui a débuté le 8 juin sous l'égide de Sam Stourdzé a été achetée par le Musée de l'Elysée à... la société SSP du même Sam Stourdzé.

Mais sur le site internet du musée, aucune mention de NBC Photographie, ni de Sam Stourdzé Production durant tout le mois de juin.

Cette grande expo, conçue il y a quatre ans, a déjà été accueillie à Paris, Bologne, Barcelone, Madrid.

Contacté par «La Liberté», Sam Stourdzé réfute tout conflit d'intérêts: «J'étais candidat à la direction quand j'ai proposé «Fellini, la Grande Parade» au Musée de l'Elysée. Les organes de tutelle - le Service vaudois des affaires culturelles et le Conseil de fondation - en étaient informés et ne se sont pas opposés à la signature du contrat.» En revanche, aucune information ne filtre sur la date de la signature du contrat ni du montant.

De plus, à la fin de l'année 2009, soit au moment où il était nommé à la tête du Musée de l'Elysée, Sam Stourdzé déclarait dans des médias romands que le projet de l'expo «Fellini, la Grande Parade» était encore «en discussion»...

Du côté du Canton, on se contente de promettre que tout «s'est fait en toute transparence».

Ton opinion