Actualisé 07.12.2010 à 07:15

Téléphone mobileUne exposition précoce favorise les troubles

Les futures mamans qui utilisent régulièrement un téléphone mobile auraient un risque accru d'avoir des enfants présentant des troubles du comportement.

L'exposition précoce aux téléphones mobiles pourrait être dangereuse.

L'exposition précoce aux téléphones mobiles pourrait être dangereuse.

Une étude danoise s'est basée sur la cohorte de naissance danoise qui a inclu près de 100'000 femmes enceintes entre 1996 et 2002. Elle a été conduite sur plus de 28'000 enfants ayant atteint l'âge de 7 ans en décembre 2008. Elle fait suite à une première étude portant sur près de 13'000 enfants (7 ans jusqu'en novembre 2006), qui avait déjà montré un lien entre une exposition prénatale et des troubles du comportement.

Les nouvelles données, publiées mardi par la revue spécialisée «Journal of Epidemiology and Community Health», montrent que plus du tiers des enfants de 7 ans (35%) utilisaient un téléphone mobile (contre 30% pour le premier groupe). 17% avaient été exposés à la téléphonie mobile avant et après la naissance (contre 10% pour la 1e étude).

A contrario, 53% des enfants de la 1e étude et 39% de la seconde n'avaient pas été exposés avant ou après la naissance. Les catégories d'exposition étaient définis selon plusieurs critères: nombre d'appels quotidiens, localisation de l'appareil en dehors de son utilisation (sac ou poche de vêtement), utilisation d'une oreillette...

Possible problème de santé publique

Dans les deux études, une proportion d'environ 3% des enfants étaient considérés comme ayant un comportement anormal et 3% présentaient un risque de comportement anormal.

Selon les chercheurs, les enfants exposés à la téléphonie mobile avant et après la naissance avaient 50% plus de risque de présenter des problèmes de comportements. Pour les enfants exposés uniquement avant la naissance, le risque était majoré de 40%.

Pour valider leurs résultats, les chercheurs ont tenu compte d'autres facteurs d'influence possibles, notamment le temps passé par la mère à s'occuper de son enfant.

«Même s'il est prématuré d'interpréter ces résultats comme un lien de causalité, nous craignons que l'exposition précoce aux téléphones mobiles puisse comporter un risque, qui, s'il était avéré, serait un problème de santé publique étant donné l'utilisation très répandue de cette technologie», ont conclu les auteurs. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!