Actualisé 29.09.2016 à 12:54

France

Une fausse alerte autour d'une église crée l'émoi

Un individu suspect a été signalé dans un lieu saint, situé en Seine-Maritime (F). Les réseaux sociaux se sont affolés.

Une église d'Elbeuf a été le théâtre d'une fausse alerte terroriste jeudi matin, qui a entraîné le déploiement en nombre des forces de l'ordre et suscité un certain émoi sur les réseaux sociaux.

Cette fausse alerte intervient à trois jours de la cérémonie de réouverture de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, également située dans l'agglomération rouennaise, où le prêtre Jacques Hamel avait été égorgé fin juillet alors qu'il célébrait une messe matinale.

Vers 9h30, une paroissienne est entrée dans l'église Immaculée-Conception d'Elbeuf et a été questionnée par un homme entré avec elle. S'inquiétant de son comportement, elle s'est rendue immédiatement au commissariat, craignant la préparation d'un attentat. Un périmètre de sécurité a été rapidement mis en place par les forces de l'ordre, venues en nombre.

Des rumeurs sur les réseaux sociaux

Des rumeurs ont rapidement été publiées sur les réseaux sociaux, évoquant la prise d'otages, comme il y a deux mois dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, du père Jacques Hamel. Après avoir fouillé l'église, les policiers ont levé le dispositif de sécurité aux alentours de midi.

«L'opération de levée de doute (...) vient de s'achever: aucun acte de malveillance n'a été détecté», a indiqué la préfecture dans un communiqué. La préfète de la Normandie et de la Seine-Maritime, Nicole Klein, a appelé «à la prudence face aux informations non vérifiées circulant notamment au moyen des réseaux sociaux». «Pour toute information, il est recommandé de consulter les sites officiels», précise le communiqué.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!