Blockchain Juno: Une faute de frappe et 36 millions de francs de perdus
Publié

Blockchain JunoUne faute de frappe et 36 millions de francs de perdus

Une erreur de copier-coller a coûté cher à la blockchain Juno lors d’un transfert de cryptomonnaies sur un portefeuille.

La blockchain Juno est censée concurrencer le bitcoin ou l’ethereum.

La blockchain Juno est censée concurrencer le bitcoin ou l’ethereum.

AFP

«Nous avons fait une grosse c***erie», a résumé amèrement sur le site CoinDesk Daniel Hwang, l’un des validateurs de la blockchain Juno. La semaine dernière, en transférant des jetons pour l’équivalent de près de 36 millions de francs en cryptomonnaies sur un portefeuille, l’un des développeurs de la blockchain censée concurrencer Ethereum a copié-collé une adresse comportant une erreur. Il a inséré le numéro de hachage à la place de l’adresse du portefeuille. La somme a ainsi été envoyée à une adresse n’appartenant à personne.

Les fonds, quelque 3 millions de jetons Juno, avaient été confisqués à un investisseur japonais à la suite d’un vote de la communauté qui estime qu’ils avaient été obtenus de manière frauduleuse. Ils devaient être transférés vers un portefeuille contrôlé par la communauté dans l’attente d’un vote pour décider de leur utilisation.

Aucun des 125 validateurs de la transaction, qui n’a pas pu être annulée, n’a remarqué l’erreur humaine. Plus qu’au développeur à l’origine de l’erreur de frappe, c’est davantage à eux que revient la faute, estime Daniel Hawk.

La blockchain Juno utilisant un protocole de participation (Proof-of-Stake) à la place d’une preuve de travail (Proof-of-Work) contrairement à Bitcoin ou Ethereum, une solution pourrait être trouvée. À la suite d’un vote des détenteurs de jetons, la transaction pourrait être annulée par une mise à jour.

(man)

Ton opinion

22 commentaires