Formation: Une femme à la tête de l'IHEID, une première
Actualisé

FormationUne femme à la tête de l'IHEID, une première

Marie Laure Salles-Djelic sera la première femme à diriger l'Institut genevois des hautes études internationales et du développement.

La Française est actuellement doyenne de l'Ecole du management et de l'innovation à Sciences Po Paris.

La Française est actuellement doyenne de l'Ecole du management et de l'innovation à Sciences Po Paris.

DR/Twitter

Une femme va diriger pour la première fois l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève. Marie Laure Salles-Djelic a été nommée par le Conseil de fondation et prendra ses fonctions en septembre 2020, a annoncé mardi l'institution.

La Française est actuellement doyenne de l'Ecole du management et de l'innovation à Sciences Po Paris qu'elle avait contribué à lancer. Docteure en sociologie de l'université de Harvard, elle avait déjà été professeure invitée et chercheuse invitée pendant un an au Centre sur la gouvernance globale au sein de l'IHEID, institution de plus de 90 ans.

Le président du Conseil de fondation Rolf Soiron s'est félicité de la nomination d'une «femme d'expérience». Celle-ci devra continuer à faire de l'IHEID une «institution académique et de recherche de réputation mondiale», selon l'institut. Mme Salles-Djelic s'est dite «très honorée». Elle donnera davantage d'indications lorsqu'elle se sera «familiarisée» avec les défis de son mandat. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion