France – Une femme agée de 77 ans retrouvée décapitée chez elle
Publié

FranceUne femme âgée de 77 ans retrouvée décapitée chez elle

Une institutrice à la retraite a été découverte, sa tête posée sur une table à proximité du corps, mercredi soir, à son domicile d’Agde, annoncent la justice française et les médias locaux.

La police de l’Hérault a retrouvé mercredi soir, le corps d’une retraitée qui avait été décapitée à Agde, dans le sud de la France. C’est le fils de la victime qui a donné l’alerte, car il ne parvenait pas à joindre sa mère par téléphone.

La police de l’Hérault a retrouvé mercredi soir, le corps d’une retraitée qui avait été décapitée à Agde, dans le sud de la France. C’est le fils de la victime qui a donné l’alerte, car il ne parvenait pas à joindre sa mère par téléphone.

Photo d’illustration/AFP

Une femme de 77 ans a été retrouvée décapitée dans sa maison de la station balnéaire d’Agde (Hérault) mercredi soir, a annoncé jeudi, le parquet de Béziers, précisant que la piste terroriste n’était pas privilégiée à ce stade. Selon la chaîne de radio RTL, un suspect aurait été identifié grâce à des caméras de surveillance

Le corps de cette institutrice veuve a été découvert dans sa villa, la tête posée sur une table, selon le quotidien «Midi Libre». RTL précise pour sa part que la tête se trouvait sur la table de la cuisine et que des gants ensanglantés ont été retrouvés dans le jardin.

C’est le fils de la victime qui a donné l’alerte, s’inquiétant de l’absence de réponse de sa mère à ses appels téléphoniques quotidiens, a indiqué le procureur de Béziers, Raphaël Balland, dans un communiqué.

La maison de la septuagénaire était sous surveillance vidéo, précise «Midi Libre». Son fils a remarqué un grand désordre à l’intérieur et ce qui ressemblait à une personne étendue sur le sol. La porte du domicile de la victime était ouverte à l’arrivée des secours, qui ont découvert le corps dans la pièce principale, ajoute le quotidien.

Le crime s’est déroulé sans témoins, indique au journal une source proche de l’enquête, et la police n’a relevé aucune trace d’effraction. Selon RTL, un homme aurait été identifié grâce aux nombreuses caméras présentes dans le quartier pavillonnaire où résidait la victime. Il est activement recherché.

Piste terroriste écartée

«Informé de ces faits, le parquet national antiterroriste n’a pas revendiqué sa compétence jusqu’à présent, en l’absence d’éléments qui pourraient le justifier en l’état des investigations», a précisé le procureur qui a confié l’enquête à la Direction territoriale de la police judiciaire de Montpellier.

Le procureur a précisé que la victime n’était pas connue de l’autorité judiciaire et que le commissariat d’Agde n’avait recueilli, ces dernières années, aucune plainte émanant d’elle.

Une autopsie est prévue jeudi après une nuit d’investigations sur place.

(AFP)

Ton opinion