Actualisé 17.06.2019 à 13:54

«Switzerlanders»

Une femme d'ambition au coeur des vignes

Blonde, élégante et naturelle. Fière de son terroir, Valentina Tamborini est l'incarnation même du vin tessinois.

de
Noah Zygmont/Julia Panknin
1 / 6
Valentina Tamborini nous reçoit au domaine de Vallombrosa à Castelrotto, dans la région de Malcantone.

Valentina Tamborini nous reçoit au domaine de Vallombrosa à Castelrotto, dans la région de Malcantone.

Cest l'une des terres familiales sur lesquelles poussent les raisins qui servent à produire chaque année quelque 700'000 bouteilles de vin.

Cest l'une des terres familiales sur lesquelles poussent les raisins qui servent à produire chaque année quelque 700'000 bouteilles de vin.

kein Anbieter

Elle a grandi au milieu des -vignobles. Aujourd'hui, Valentina Tamborini est une jeune femme pleine d'ambitions. Elle nous reçoit au domaine de Vallombrosa à Castelrotto, dans la région de Malcantone. C'est l'une des terres familiales sur lesquelles poussent les raisins qui servent à produire chaque année quelque 700 000 bouteilles de vin. Chargée de la communication, Valentina est appelée à reprendre la direction de l'entreprise.

«Pour l'instant, c'est mon père Claudio qui tient les rênes.» La jeune femme de 32 ans a grandi dans la région luganaise où elle a ses racines. «Je n'ai pas choisi ce métier seulement parce que mon père l0exerçait déjà. Je sens que, grâce au vin, je peux apporter quelque chose au Tessin. J'ai fréquenté l'École hôtelière à Bellinzone et suivi les cours de sommelier. Depuis toujours, je suis fascinée par l'analyse organoleptique, j'adore expérimenter, tenter et déguster.»

«Parfois, je ressens aussi le besoin de m'isoler»

Expérimenter, telle est la devise de Valentina. «J'ai signé une série de vins qui s'inscrivent pleinement dans la durabilité écologique. Une niche que je vais continuer de cibler. J'ai d'ailleurs commencé à travailler avec l'artiste Luca La Marca. Il a dessiné l'étiquette ‹Rinascita›. Il m'accompagne souvent lors de présentations. Je rêve de présenter un vin pendant qu'il peindrait en direct. L'art et le vin fusionnent grâce à deux jeunes professionnels qui travaillent main dans la main.»

Valentina s'exprime de façon claire. Elle a visiblement l'habitude de parler en public. «Parfois, je ressens aussi le besoin de m'isoler, dans la forêt. Sans promenades dans la nature, je finis par me sentir mal. La nature est sans doute la plus grande richesse que notre pays nous accorde. Je suis convaincue que nous devons la préserver.»

Maintenant, c'est ton tour: ­envoie-nous ta vidéo sur

«Switzerlanders» est un projet culturel de Tamedia.

Michael Steiner explique le projet «Switzerlanders» et ce qu'il attend du matériel envoyé:

Michael Steiner t'explique comment réaliser de belles vidéos:

Présente-nous ta propre vision de la Suisse!

Envie de participer à la création du film «Switzerlanders»? Alors, munis-toi de ton smartphone ou d'un caméscope et partage avec nous, en une ou plusieurs vidéos, ta vision de notre pays, ta vie, tes épopées, tes sentiments et tes points de vue. Si aucune restriction n'est posée quant à la longueur des clips, ceux-ci doivent être impérativement filmés en mode paysage. Le jour de tournage, choisi pour représenter une journée ordinaire en Suisse, a été fixé au 21 juin. La date limite d'envoi est le 12 juillet 2019. Pour en savoir plus sur le projet et y participer: switzerlanders.20min.ch.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!