Coronavirus en Allemagne - Une femme de 32 ans tuée par le vaccin d’Astrazeneca
Publié

Coronavirus en AllemagneUne femme de 32 ans tuée par le vaccin d’Astrazeneca

L’autopsie a confirmé les causes du décès d’une jeune Allemande: le produit du groupe pharmaceutique suédo-britannique en est bien le responsable.

par
Fee Anabelle Riebeling/pac
Même 

Même

REUTERS

Les problèmes liés au vaccin AstraZeneca se multiplient. C’est cette fois une psychothérapeute allemande de 32 ans, Dana O., qui en a fait les frais. Après que la dose lui a été injectée, elle a souffert, quelques jours plus tard, d’une thrombose veineuse cérébrale (TVC), qui a conduit à son décès. Les experts médico-légaux sont formels: la mort est due à cette vaccination.

«Les résultats de l’Institut d’immunologie et de médecine transfusionnelle de l’Université de Greifswald montrent qu’une réaction immunitaire au vaccin a conduit au décès de cette femme», indique un communiqué de l’arrondissement de Herford, citant le rapport final de l’Institut de médecine légale de Münster. «Selon le rapport, la cause de la mort est un problème de coagulation entraînant une hémorragie cérébrale».

Plus de bénéfices que de coûts

Le cas de Dana O. confirme donc ce que l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait indiqué début avril à la suite d’études sur des cas de thromboses cérébrales dans différents pays. «Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu’il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore (…)», avait affirmé Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’EMA, dans une interview au quotidien italien «Il Messaggero».

Néanmoins, l’EMA continue de recommander le vaccin. Selon elle, les avantages sont toujours plus grands que les risques. Le vaccin d’AstraZeneca protège efficacement contre le Covid-19. Le bénéfice de la vaccination est donc nettement supérieur au risque de thrombose, principalement pour les personnes âgées.

Ton opinion

449 commentaires