Actualisé 14.12.2009 à 20:20

Arabie SaouditeUne femme de 75 ans condamnée à 40 coups de fouet

L'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty international a annoncé lundi la condamnation en Arabie saoudite d'une femme de 75 ans à 40 coups de fouet et à quatre mois de prison, appelant les autorités à ne pas exécuter la sentence.

D'après un communiqué d'Amnesty, le ministère saoudien de l'Intérieur a ordonné l'exécution immédiate de la condamnation de Khamisa Mohammed Sawadi, 75 ans, et de deux Saoudiens identifiés seulement comme étant Fahad et Hadyan.

Les trois condamnés, qui étaient ensemble au moment de leur interpellation, ont été reconnus coupables en mars de s'être trouvés «en compagnie de personnes du sexe opposés non membres de leur famille proche».

Une cour d'appel a confirmé le jugement tandis qu'un appel déposé devant la cour suprême vient d'être rejeté, ajoute Amnesty, dont le siège est à Londres.

Khamisa Mohammed Sawadi, de nationalité syrienne, et Fahad ont été condamnés à 40 coups de fouet et quatre mois de prison. Hadyan a été condamné à 60 coups de fouet et à six mois d'emprisonnement.

«Il est odieux qu'une femme âgée risque de recevoir 40 coups de fouet. La flagellation de tout individu est cruelle et inhumaine», déclare Philip Luther, directeur adjoint d'Amnesty International pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, appelant les autorités «à empêcher» ces condamnations.

Les trois condamnés avaient été arrêtés le 21 avril 2008 par des membres de la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, la police religieuse, ajoute Amnesty.

Lors de leur premier procès, Fahad et Hadyan avaient expliqué qu'ils étaient venus livrer du pain à Khamisa Mohammed Sawadi. Fahad avait ajouté qu'il pouvait être considéré comme un proche de la vieille dame puisqu'elle l'avait allaité pendant son enfance, un argument jugé irrecevable par le tribunal.

L'Arabie saoudite applique strictement la charia ou loi islamique. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!