Actualisé 10.11.2012 à 16:09

Commémoration du massacre

Une femme en profite pour taguer le musée Rath

Alors que plusieurs centaines de personnes commémoraient vendredi à Genève le massacre du 9 novembre 1932, une trentenaire en a profité pour taguer le musée Rath. Elle a été interpellée un peu plus tard.

Une femme masquée a profité de la commémoration pour taguer le musée Rath.

Une femme masquée a profité de la commémoration pour taguer le musée Rath.

La femme, masquée, a inscrit à la peinture «morts aux flics» et «fascistes» sur les murs du musée avant de se mêler à la foule qui défilait aux abords de la rue de la Corraterie, a indiqué samedi la police dans un communiqué. Un agent n'a pas pu intervenir immédiatement, mais l'a reconnue plus tard sur la place Plainpalais où il a pu l'appréhender.

Le cortège commémorait la fusillade qui s'est déroulée le 9 novembre 1932 à Genève. Ce jour-là 610 soldats avaient été envoyés à Genève par Berne pour s'interposer entre une manifestation d'un parti fasciste et une contre-manifestation socialiste. La troupe avait ouvert le feu, provoquant la mort de treize personnes et en blessant une centaine.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!