Suisse: Une femme sur trois confrontée au harcèlement sexuel
Actualisé

SuisseUne femme sur trois confrontée au harcèlement sexuel

Unia exige des mesures efficaces contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

Le syndicat demande en particulier que les victimes soient allégées du fardeau de la preuve devant les tribunaux.

Unia propose une modification de la loi sur l'égalité qui s'inspire de la législation en matière de discrimination salariale ou de licenciement abusif: le plaignant serait uniquement tenu de rendre plausible le harcèlement. Il reviendrait donc à la partie défenderesse de prouver l'absence de harcèlement.

Autre front: la prévention

Les employeurs devraient quant à eux s'engager davantage dans le domaine de la prévention, estime Unia. Selon plusieurs études, environ une femme sur trois et un homme sur dix sont confrontés au harcèlement sexuel pendant leur carrière professionnelle, ont souligné vendredi devant la presse les responsables d'Unia.

Le syndicat demande aux employeurs qu'un interlocuteur neutre soit désigné dans chaque entreprise pour traiter de ce genre de problèmes et qu'un règlement clair interdise ce type de comportements. «Trop de victimes baissent les bras parce que personne ne veut se charger de ce type de problèmes», a déclaré la conseillère nationale verte Franziska Teuscher, membre de la commission «Femmes» d'Unia, selon la version écrite de son intervention.

Le syndicat a en outre publié un guide en huit langues à destination des travailleuses et des travailleurs. Il explique ce qu'est le harcèlement sexuel, donne des conseils pratiques pour s'en protéger et expose les moyens de recours juridique possibles.

(ats)

Ton opinion