FINALI MONDIALI - Une fête en rouge Ferrari

Des Ferrari venues du monde entier ont participé aux finales mondiales.

Des Ferrari venues du monde entier ont participé aux finales mondiales.

Ferrari
Publié

FINALI MONDIALIUne fête en rouge Ferrari


Les Finali Mondiali 2021 ont couronné les champions des différentes catégories Ferrari. De nombreux particuliers ont lancé leurs modèles FXX exclusifs sur le circuit de Mugello.

par
Michael Lusk

La réputation légendaire de Ferrari est indissociable du sport automobile. Depuis la création de la Formule 1 en 1950, les Italiens font partie de l’élite du sport automobile au volant de leurs bolides rouges. D’ailleurs, la marque au cheval cabré gère aujourd’hui plusieurs championnats monomarques. La finale de la saison réunit tous les champions à un grand rassemblement. Mais les Finali Mondiali ne font pas que célébrer les vainqueurs. Elles sont aussi l’occasion pour les passionnés de participer à un grand gala et pour les propriétaires de voitures de route et de course d’une grande rareté de mettre une dernière fois les gaz sur le circuit avant la trêve hivernale. Les nombreux fans ont ainsi pu observer et surtout écouter en direct les anciens pilotes Giancarlo Fisichella, Olivier Beretta et Andrea Bertolini s’élancer sur la piste toscane avec trois anciens pilotes de Formule 1. Les adeptes de Ferrari classiques en ont, quant à eux, également eu pour leur argent. Mais cette année encore, les grandes stars étaient une fois de plus les modèles FXX ultra rares.

D’innombrables voitures ont pris part aux Finali Mondiali.

D’innombrables voitures ont pris part aux Finali Mondiali.

Ferrari
La nouvelle Ferrari Daytona SP3 était également de la partie.

La nouvelle Ferrari Daytona SP3 était également de la partie.

Ferrari
Tout comme deux de ses classiques prédécesseurs.

Tout comme deux de ses classiques prédécesseurs.

Ferrari

La nouvelle hypercar Ferrari Daytona SP3

Ou presque, car Ferrari a profité de l’occasion pour lancer une nouvelle hypercar, limitée à 599 exemplaires. La Ferrari Daytona SP3 est le troisième modèle de la gamme Icona après les Ferrari Monza SP1 et SP2 et rend simultanément hommage à l’histoire de la marque. Lors des 24 Heures de Daytona en 1967, première édition du championnat du monde des prototypes sportifs, Ferrari a fait monter trois voitures sur le podium: la 330 P3/4, la 330 P4 et la 412P, qui ont franchi la ligne d’arrivée côte à côte, incarnaient l’esprit des sports-prototypes des années 1960, l’âge d’or des voitures de course à roues couvertes.

Avec ses caractéristiques, la nouvelle Daytona SP3 s’inscrit donc dans cette même lignée exclusive. Sous le capot se trouve un moteur V12 central de 840 ch sans turbo et non hybride. D’une cylindrée de 6,5 litres, il a l’architecture du moteur de la 812 Competizione. Sauf que Ferrari a fait en sorte d’en tirer quelques chevaux supplémentaires, faisant du V12 de la Daytona le moteur le plus puissant de l’histoire de la marque. Le sprint de 0 à 100 km/h prend 2,85 secondes et la barre des 200 km/h est atteinte en seulement 7,4 secondes, la vitesse maximale étant de plus de 340 km/h. Reste à savoir si les propriétaires, qui ont viré la somme de deux millions d’euros à Maranello pour faire l’acquisition d’une Daytona SP3, pousseront effectivement le bolide à fond. Il n’est pas rare, en effet, que ce genre de petits bijoux restent dans des collections privées. À moins qu’aient à nouveau lieu les Finali Mondiali. Nous avons d’ores et déjà hâte de découvrir combien d’entre eux seront présents lors de la prochaine édition, lorsque les Italiens célèbreront à nouveau leur fête en rouge Ferrari.

Ton opinion

0 commentaires