Grande-Bretagne: Une fortune en or noir près de l'aéroport de Gatwick
Actualisé

Grande-BretagneUne fortune en or noir près de l'aéroport de Gatwick

L'investisseur britannique Oil and Gas Investments (UKOG) a annoncé jeudi avoir découvert un réservoir de 100 milliards de barils de pétrole dans le sud de l'Angleterre.

Seule une petite quantité d'or noir découverte près de l'aéroport de Gatwick pourra en être extraite.

Seule une petite quantité d'or noir découverte près de l'aéroport de Gatwick pourra en être extraite.

«Nous pensons avoir fait une découverte significative, peut-être même la plus grosse découverte terrestre (au Royaume-Uni) de ces 30 dernières années. Et nous pensons que cela a une importance nationale», a souligné Stephen Sanderson, directeur de UKOG, à la BBC.

Le réservoir se trouve sous une section appelée «Horse Hill». La parcelle compte 88 kilomètres carrés, dans le bassin du Weald.

Cette région serait comparable aux réservoirs connus de Bakken aux États-Unis. Elle serait également identique à la formation de Bazhenov en Sibérie de l'ouest.

Quatre à six mois d'essais

«Des forages d'évaluation et des tests sur le puits sont encore nécessaires pour savoir s'il est commercialisable», a précisé UKOG. Le groupe a ajouté que la production quotidienne de pétrole sur ce site pourrait être «significative».

Cette phase d'évaluation dure généralement entre quatre et six mois, selon la fédération UK Onshore Oil & Gas, qui représente l'industrie pétrolière à terre.

Selon UKOG, des techniques d'extraction conventionnelles (hors fracturation hydraulique) pourraient être utilisées pour exploiter le bassin au vu de sa géologie.

Près de 2000 puits ont été forés sur terre aux Royaume-Uni depuis les années 1850. Quelque 250 fonctionnent encore aujourd'hui et produisent entre 20'000 à 25'000 de barils équivalent pétrole par jour. (ats)

Ton opinion