Une Française travaillant pour ACF tuée par balle au Burundi
Actualisé

Une Française travaillant pour ACF tuée par balle au Burundi

Une Française travaillant pour l'ONG Action contre la faim (ACF) a été tuée par balle et une seconde grièvement blessée lundi soir au Burundi, a-t-on appris mardi auprès de l'organisation humanitaire.

Un véhicule d'ACF, au bord duquel se trouvait trois employées de l'ONG, a été visé par des tirs à Ruyigi (ouest), a expliqué à l'Associated Press le directeur général d'ACF François Danel.

Les membres de l'organisation ramenaient des collègues burundaises au moment des faits. «Elles ont fait l'objet de plusieurs tirs qui visaient la voiture alors qu'elle était marquée 'Action contre la faim'», a-t-il poursuivi, précisant que les causes de cette attaque étaient pour l'instant «inexplicables».

«Ce n'est pas un crime crapuleux. Il n'y a pas eu de demande d'extorsion de fonds, de biens ou d'abus sur les personnes», a souligné François Danel. «Il n'y a pas eu de tirs prolongés sur la voiture lorsqu'elle est partie».

Deux Françaises ont été touchées par balles. L'une d'entre elles est décédée à son arrivée à l'hôpital de Gitega, à une heure de route de Ruyigi. L'autre personne «a été opérée et sa vie n'est pas en danger. Elle a été rapatriée à Bujumbura», la capitale, a ajouté M. Danel qui n'a pas souhaité donner l'identité des deux employées. Il a simplement précisé qu'elles avaient une trentaine d'années et travaillaient depuis plusieurs mois comme volontaires au Burundi. (ap)

Ton opinion