Hockey sur glace: Une frappe chirurgicale relance Bienne
Actualisé

Hockey sur glaceUne frappe chirurgicale relance Bienne

Vaincu à Davos et Rapperswil lors de la dernière semaine, le HC Bienne a renoué avec la victoire en battant le voisin cantonal du CP Berne.

par
Julien Boegli
Bienne

Vaincu à Davos et Rapperswil lors de la dernière semaine, le HC Bienne a renoué avec la victoire en battant le voisin cantonal du CP Berne. Rien de tel qu'un succès face à des agents fédéraux en manque de solutions pour se refaire un moral. Après deux échecs amers concédés sur la route face à des oppositions de seconde moitié de tableau, le HC Bienne l'a emporté grâce à un but de Toni Rajala tombé à 17 secondes du terme du temps réglementaire.

Les situations spéciales ont occupé un rôle prépondérant dans ce derby bernois d'inégale valeur, d'abord attrayant puis monotone. Il a fallu 72 secondes lors de la première période d'avantage numérique pour que Anssi Salmela ouvre le score. L'arrière finlandais a hérité d'une tentative de dégagement plein centre avant d'armer une frappe imparable. En fin de période, son compère d'attaque Tony Rajala a profité d'un service parfait de Jason Fuchs pour redonner l'avantage aux siens (19e). La réussite du topscorer nordique est intervenue alors que son équipe évoluait à 5 contre 4 depuis 1'44. A chaque fois, Andrew MacDonald, la recrue défensive engagée durant la semaine par le CP Berne, croupissait sur le banc réservé aux acteurs indisciplinés.

Délivrance à 17 secondes de la fin

Entre ces deux buts, Marco Arcobello a égalisé, là aussi alors que son équipe patinait avec un homme de plus (8e). 33 secondes ont été nécessaires à l'Américain pour rétablir la parité. Si le début de partie a été attractif, la suite a ainsi été moins séduisante. Entre des Biennois pas assez inspirés pour déjouer les plans défensifs adverses et des Bernois pas suffisamment incisifs devant la cage de Jonas Hiller, les débat sont demeurés figés. Jusqu'à ce que Arcobello, après la demi-heure, ne bénéficie d'une passe inspirée de Thomas Rüfenacht pour remettre ses Ours dans la course (34e). A 5 contre 5 cette fois-ci.

Un filet qui tremble juste après la mi-match et puis plus rien. Si! Ce réveil soudain, inattendu, alors que les acteurs se dirigeaient vers la prolongation. Une passe de Salmela pour Rajala, un envoi dans la lucarne de ce dernier. Il n'en fallait pas davantage pour que le peuple de l'arène seelandaise jubile.

Julien Boegli, Bienne

Bienne - Berne 3-2 (2-1 0-1 1-0)Tissot Arena. 6521 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: MM. Stricker, Mollard, Kovacs et Gnemmi.

Buts: 3e Salmela (5 c 4) 1-0. 8e Arcobello (Ebbett, Rüfenacht/5 c 4) 1-1. 19e Rajala (Fuchs, Rathgeb/5 c 4) 2-1. 34e Arcobello (Rüfenacht, Moser) 2-2. 60e (59'43) Rajala (Salmela, Hiller) 3-2.

Bienne: Hiller; Rathgeb, Forster; Fey, Salmela; Moser, Kreis, Sataric; Hügli, Pouliot, Rajala; Riat, Fuchs, Neuenschwander; Tschantré, Ullström, Kessler; Ulmer, Tanner, Wüest. Entraîneur: Törmänen.

Berne: Schlegel; Untersander, Colin Gerber; Andersson, MacDonald; Burren, Blum; Pestoni, Arcobello, Moser; Sciaroni, Mursak, Praplan; Rüfenacht, Ebbett, Scherwey; Grassi, Bieber, Berger; Kämpf. Entraîneur: Jalonen.

Notes: Bienne sans Brunner, Gustafsson, Lüthi (blessés), Cunti, Kohler (malades), Künzle (suspendu) ni Schneider (étranger surnuméraire). Berne sans Beat Gerber, Heim, Krueger (blessés) ni Koivisto (étranger surnuméraire). Temps mort demandé par Berne (59'43). Berne évolue sans gardien (de 59'49 à 60'00). Annoncé blessé, Pestoni ne revient plus à partir du 2e tiers.

Pénalités: 3 x 2' contre Bienne, 2 x 2' contre Berne.

Ton opinion