Jungfraujoch: Une fréquentation record l'an dernier
Actualisé

JungfraujochUne fréquentation record l'an dernier

La compagnie de chemin de fer de la Jungfrau a connu une année 2011 record en termes de fréquentation de la plus haute gare d'Europe au Jungfraujoch.

L'affaiblissement de l'euro face aux principales monnaies asiatiques a contribué à l'essor des affaires l'an dernier.

L'affaiblissement de l'euro face aux principales monnaies asiatiques a contribué à l'essor des affaires l'an dernier.

Le Jungfraubahn a transporté un nombre de passagers en progression de 13,8% par rapport à l'exercice précédent à 765'000. La croissance a profité de la présence importante de touristes asiatiques, a indiqué mercredi le groupe basé à Interlaken (BE).

La compagnie, qui fêtera cette année son centenaire au travers de plus de 80 événements, se félicite aussi de la répercussion positive d'un marketing qu'elle qualifie de global.

L'affaiblissement de l'euro face aux principales monnaies asiatiques a contribué à l'essor des affaires l'an dernier. Un facteur qui a encouragé ces touristes à venir visiter l'Europe, sans se préoccuper de l'impact d'un franc fort qui a pourtant atteint des sommets en juillet et août contre la monnaie unique.

Recul pour le ski

Le tremblement de terre survenu en mars au Japon, et la catastrophe nucléaire qui a suivi à Fukushima, n'a pratiquement pas eu d'effets négatifs sur la fréquentation des touristes nippons, précise le communiqué.

Au-delà du site de la plus haute gare d'Europe (à 3454 mètres d'altitude), le groupe déplore une contraction de la fréquentation en lien avec les sports d'hiver, qui représente tout de même 60% de son chiffre d'affaires. Le nombre de skieurs a ainsi reculé de 10,6% l'an passé pour atteindre 1,07 million.

Et la saison 2011/2012 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. Outre le fait qu'elle a débuté trois semaines plus tard qu'il y a un an, les touristes en provenance des pays de la zone euro devraient intégrer plutôt défavorablement le facteur franc fort dans leur réflexion avant de rallier les Alpes bernoises.

(ats)

Ton opinion