Le tennisman Nick Kyrgios a été démotivé par une «frustration sexuelle»
Publié

TennisUne «frustration sexuelle» a démotivé Nick Kyrgios

Dans un podcast, le tennisman australien a justifié les problèmes de motivation qu’il a vécus dans sa carrière par l’éloignement de sa copine.

par
Sport-Center
Nick Kyrgios ne s’est pas beaucoup illustré sur les courts de tennis cette année. 

Nick Kyrgios ne s’est pas beaucoup illustré sur les courts de tennis cette année.

Getty Images

Treizième joueur mondial en 2016, Nick Kyrgios a rétrogradé à la 91e place cette année. Et le fantasque joueur australien s’illustre le plus souvent en dehors que sur les courts de tennis.

Cette saison, l’Australien n’a joué que sept tournois, dont seulement deux lors des six premiers mois de la saison. Le joueur doit reprendre sa marche pour s’assurer une place dans les Grands Chelems et Masters 1000.

Jamais avare de confidences, le tennisman a expliqué les raisons de son manque de motivation, ressenti parfois pendant la première partie de sa carrière. Kyrgios a révélé dans le podcast «No Boundaries» que l’éloignement de sa petite amie pendant plusieurs mois affectait son moral et ses performances physiques.

«Je suis resté éloigné de ma première copine pendant six mois d’affilée. Quand tu essaies de performer au plus haut niveau et que tu commences à ressentir le manque d’une personne que ce soit émotionnellement ou physiquement, cela devient une frustration sexuelle. J’étais sur le court et je ne pouvais pas jouer parce que j’étais un peu trop excité, si vous voyez ce que je veux dire. J’étais la pire des merdes quand j’étais loin de ma copine pendant si longtemps.»

Du sexe avec les fans chaque semaine

Depuis mi-2020, le tennisman est en relation avec la mannequin Chiara Passari. Une histoire d’amour tumultueuse, avec séparation et retrouvailles, pour le plus grand bonheur de leur communauté de suiveurs. Le «bad boy» du tennis a notamment été en couple avec la joueuse russe Anna Kalinskaya et la Croate Ajla Tomljanovic.

L’an passé, il avait révélé qu’il avait régulièrement des relations sexuelles avec ses fans, lorsqu’il n’était pas en couple. «Franchement, quand je suis célibataire, cela arrive chaque semaine.»

Et d’après une récente publication du joueur australien sur son compte Twitter, où on le voit travailler dur en salle de force, la motivation ne serait plus vraiment un problème. Sera-t-il prêt (et motivé?) pour les premiers tournois ATP qui auront lieu chez lui?

Ton opinion

6 commentaires