France: Une fuite surréaliste cacherait un crime
Actualisé

FranceUne fuite surréaliste cacherait un crime

Une étrange course-poursuite entre des policiers les quatre occupants d'une voiture, qui s'est terminée en accident dans la nuit de mercredi à jeudi à Marseille, cacherait un assassinat.

Vers 2h30 du matin jeudi, quatre individus dans une Volkswagen Polo ont accéléré pour échapper au contrôle d'un équipage de la brigade anticriminalité (BAC) dans le quartier des Flamants, relate «La Provence». Ils ont emprunté plusieurs axes à contre-sens, ce qui a poussé les policiers à arrêter la poursuite, par crainte de l'accident. Les quatre occupants n'ont cependant pas cessé leur conduite dangereuse, allant jusqu'à prendre la passerelle aérienne de Plombières, très étroite, à contre-sens.

À la sortie de cette passerelle, la voiture des fuyards, se retrouvant face à un poids lourd, s'est encastrée dans une barrière de sécurité. Trois hommes ont pris la fuite, mais ont été rattrapés peu après, tandis qu'un quatrième, sur le siège passager avant, était retrouvé inconscient et incarcéré dans le véhicule. Malgré l'intervention des pompiers, il n'a pas pu être ranimé. Le corps de la victime, âgée de 25 ans et «très défavorablement» connue de la police, a été autopsié.

Les policiers, déjà alertés par les risques pris pour échapper à un banal contrôle, y compris après l'arrêt des poursuites, s'interrogent désormais sur la possibilité d'un assassinat. L'autopsie a en effet révélé des traces de strangulation. Dans la voiture, une grosse pierre, avec des sangles, a été également retrouvée, un indice qui pourrait laisser penser à la volonté de se débarrasser du corps. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale. (afp)

Ton opinion