Oensingen (SO): Une fusillade fait deux morts et un blessé

Actualisé

Oensingen (SO)Une fusillade fait deux morts et un blessé

Un père et son fils ont été tués et une autre personne a été blessée lors d'une fusillade survenue tard jeudi soir à Oensingen (SO). Deux suspects ont été arrêtés.

Deux hommes ont été tués et un blessé lors d'une fusillade survenue tard jeudi soir à Oensingen (SO), a indiqué vendredi matin la police cantonale. Deux suspects, un père et son fils, ont été arrêtés. Les causes de cette fusillade ne sont pas encore claires.

Plusieurs coups de feu ont été tirés vers 22h45 sur des personnes se trouvant devant un lotissement d'Oensingen. Un père de 51 ans et son fils de 26 ans ont été tués et un autre homme a été blessé. Il a été transporté à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger.

Deux suspects ont été arrêtés lors des investigations entreprises immédiatement après les faits. Il s'agit de deux Suisses, précise la police. Les armes utilisées pour la fusillade ont été saisies. Il s'agit d'un fusil d'assaut 90 et d'un pistolet.

Arme de service

Le fusil d'assaut se trouve être l'arme de service d'un des deux tireurs présumés. L'arme aurait toutefois dû être rendue après que l'homme a été transféré, à sa demande, de l'armée au service civil le 20 février, indique le Département fédéral de la défense (DDPS).

Il n'a pas respecté le dernier délai pour restituer son équipement, fixé au 13 juin. Le retrait de l'arme allait être décidé la semaine prochaine. Le DDPS précise que l'armée ne lui avait remis aucune munitions de poche.

Le pistolet n'est en revanche pas une arme militaire, a précisé à l'ats le porte-parole de la police Bruno Gribi. Il pourrait s'agir d'une arme acquise illégalement.

Dispute verbale

Selon les premiers éléments de l'enquête, tout a débuté par une dispute verbale entre les membres de deux familles. Cinq personnes se trouvaient devant le lotissement lorsque deux des hommes présents ont sorti des armes et tiré sur les trois autres.

Les deux tireurs présumés se sont alors éloignés. Peu de temps après, l'un d'eux a prévenu la police. Une patrouille a pu arrêter les deux hommes. Ils n'ont pas résisté lors de leur arrestation.

(ats)

Ton opinion