Nouvelle-Zélande: Une goélette de légende toujours introuvable
Actualisé

Nouvelle-ZélandeUne goélette de légende toujours introuvable

Les secours en mer de Nouvelle-Zélande refusaient lundi d'abandonner les recherches pour tenter de retrouver une goélette américaine de légende, disparue avec sept personnes à son bord.

La «Nina» a disparu depuis un mois environ.

La «Nina» a disparu depuis un mois environ.

La «Nina», majestueux voilier en bois de plus de vingt mètres, a disparu il y a environ quatre semaine après avoir quitté les côtes de l'île du nord de la Nouvelle-Zélande en direction de l'Australie, via la mer de Tasmanie, réputée périlleuse.

«A mesure que les jours passent, les espoirs de retrouver l'équipage vivant s'amenuisent», a déclaré à Radio Nouvelle-Zélande, Neville Blakemore du centre de coordination des secours.

Il a précisé qu'une zone de 500'000 milles nautiques (1 million de kilomètres carré) avait été explorée sans résultat, mais que les recherches allaient se poursuivre lundi.

Neville Blakemore a en outre indiqué qu'une série de tempêtes avaient balayé la mer de Tasmanie depuis le dernier message en provenance de la «Nina», le 4 juin, et que si la goélette de 21 mètres était toujours à flots, l'avion de l'armée néo-zélandaise l'aurait repérée.

Vieux de 85 ans, le Nina appartient à un Américain, David Dyche, 58 ans, qui était à bord avec sa femme, Rosemary, âgée de 60 ans, leur fils de 17 ans ainsi que trois autres Américains et un Britannique.

En 1928, le «Nina» avait été le premier voilier américain à remporter la célèbre Fastnet des îles Britanniques, selon le site internet sailblogs.com de Rosemary Dyche.

Elle y décrit la goélette comme le vaisseau amiral du Yacht Club de New York après la seconde guerre mondiale et raconte que son mari l'a achetée en 1988, se lançant dans «une restauration passionnée». (afp)

Ton opinion