Royaume-Uni: Une grève paralyse le plus gros port de conteneurs britannique

Publié

Royaume-UniUne grève paralyse le plus gros port de conteneurs britannique

Les employés du port anglais de Felixstowe ont démarré mardi, une nouvelle grève au moment où les débrayages reprennent de plus belle dans le pays face à la crise du coût de la vie.

Le port de Felixstowe, dans l’Est de l’Angleterre. (Photo d’archives)

Le port de Felixstowe, dans l’Est de l’Angleterre. (Photo d’archives)

AFP

Quelque 1900 des 2500 employés du port de Felixstowe, plus gros port de conteneurs britannique, dans l’Est de l’Angleterre, sont en grève depuis mardi matin, et jusqu’au 5 octobre, a indiqué le syndicat Unite. Les dockers anglais avaient déjà observé une semaine de grève en août mais reprennent leur mobilisation alors que la direction du port a interrompu, début septembre, «de façon unilatérale, les négociations salariales après avoir refusé d’améliorer son offre», selon le syndicat.

D’après Unite, la direction proposait une hausse des salaires de 7%, insuffisante selon le syndicat au moment où l’inflation frôle les 10% au Royaume-Uni. «C’est une entreprise richissime qui peut largement se permettre d’augmenter ses salariés mais qui a choisi de ne pas le faire pour accroître ses énormes profits», a estimé la secrétaire générale du syndicat, Sharon Graham. «Le port est en train de mettre en place une augmentation tout à fait acceptable de 7%, plus une prime de 500 livres, rétroactives au 1er janvier», a de son côté répété un porte-parole du port.

Grève en août

Unite affirme que la semaine de grève observée au mois d’août a paralysé le port, par lequel transitent environ la moitié des biens parvenant par conteneurs au Royaume-Uni. Dockers, mais aussi cheminots, postiers, avocats pénalistes ou éboueurs ont multiplié depuis juin, les mouvements de grève pour demander des hausses de salaire face à la crise du coût de la vie.

Plusieurs syndicats avaient toutefois décrété une pause dans leurs mouvements pendant la période de deuil national qui a suivi le décès de la reine Elizabeth II. Ce deuil terminé, les mobilisations reprennent de plus belle. Une grève des conducteurs de trains reprendra ainsi, début octobre.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires