Conseils de gynéco - Ces sous-vêtements sont à éviter
Pexels/Roberto Hund
Publié

Conseils de gynécoCes sous-vêtements sont à éviter

Des dessous adaptés permettent de garder une zone intime saine. Voici les meilleures options et pourquoi il est conseillé de ne rien porter la nuit, selon la Dre Lydia Charalampidou.

par
Johanna Senn

On porte des sous-vêtements tous les jours et, pourtant, des questions demeurent: les strings sont-ils vraiment si mauvais pour les zones intimes des femmes? Devrait-on investir dans des dessous en coton uniquement? Dre Lydia Charalampidou, gynécologue à la Ladies Permanence Stadelhofen à Zurich, répond à nos questions.

Y a-t-il vraiment de bons et de mauvais sous-vêtements?

Une femme doit se sentir à l’aise et attirante dans ses sous-vêtements, que ce soit dans une culotte en dentelle ou un modèle de grand-mère. Cependant, il est important pour l’hygiène et la santé de choisir des dessous fabriqués dans de bons tissus. Les matières synthétiques, en particulier, peuvent provoquer des infections et des irritations cutanées. La coupe est également importante: si le sous-vêtement est trop serré, il peut irriter la peau, par exemple.

Comment savoir si un sous-vêtement est adapté?

Il ne doit pas être trop serré et les coutures ne doivent pas gêner.

Les strings sont-ils plus dangereux que les culottes?

Non. S’ils ne sont pas trop serrés et fabriqués à partir de fibres naturelles, comme le coton ou la soie, le port régulier de strings ne pose aucun problème.

Pourquoi la coupe d’un sous-vêtement est-elle importante?

S’il est trop serré, les bactéries peuvent passer de la zone anale à l’avant de la vulve et du vagin, surtout avec les strings. Ce n’est pas idéal, car ces bactéries peuvent provoquer des infections de la vessie, entre autres.

Pexels/Alena Shekhovtcova

Quel type de sous-vêtements n’est pas du tout recommandé d’un point de vue gynécologique?

Ceux en matière synthétique, en lycra notamment, sont déconseillés. Comme ces tissus ne laissent pas passer l’air, ils créent une sorte de microclimat dans lequel les bactéries et les champignons peuvent se développer. Si vous ne pouvez pas vous en passer, vous devriez au moins porter un protège-slip perméable à l’air.

Les modèles en coton sont-ils vraiment les meilleurs?

Les matières telles que le coton et la soie permettent aux zones intimes de respirer et d’éviter la prolifération de bactéries.

Pexels/Polina Tankilevitch

À quelle fréquence faut-il en changer?

Au moins une fois par jour. Si vous avez transpiré et que le dessous est humide, il faudra en changer plus souvent. Par contre, si vous n’êtes pas sujette aux mycoses ou aux infections vaginales, que vous portez une culotte en tissu naturel et un protège-slip que vous changez, vous pouvez garder la même culotte pendant deux jours.

Faut-il éviter de porter des sous-vêtements pendant la nuit?

Oui! Cela permet aux zones intimes de respirer et d’éviter la prolifération de bactéries et de champignons.

Ton opinion

4 commentaires