Actualisé 19.10.2009 à 10:33

Fumée passive

Une heure d'exposition quotidienne pour 21% des Suisses

Les Suisses sont de moins en moins exposés au tabagisme passif.

L'an dernier, 21% de la population inhalaient sans le vouloir en moyenne au moins une heure par jour de la fumée de cigarettes ou cigares. En 2006, la proportion était de 27%, en 2004 de 29% et en 2002 de 35%.

Les adolescents et les jeunes sont les plus exposés au tabagisme passif, soit 39% des 14-19 ans et 56% des 20-24 ans, selon les derniers chiffres de l'enquête suisse sur le tabagisme, publiés lundi dans le bulletin de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cela s'explique par les lieux qu'ils fréquentent et le haut taux de fumeurs chez les 20-24 ans (37% en 2008).

C'est dans les restaurants, bars et cafés que l'exposition à la fumée est la plus forte, selon l'enquête menée entre octobre 2008 et janvier 2009 auprès de 2503 personnes, âgées de 14 à 65 ans. L'an dernier, alors que seuls deux cantons (Tessin et Grisons) avaient déjà interdit la fumée dans les établissements publics, 78% des personnes étaient exposées dans de tels lieux, dont 20% pendant au moins trois heures pas semaine.

Sur les lieux de travail, la proportion de personnes qui inhalent passsivement de la fumée est passée de 54% en 2001/02 à 35% en 2008. Cette diminution résulte du fait que de plus en plus d'entreprises interdisent de fumer dans leurs locaux ou alors délimitent des zones spécifiques.

Onze pour cent seulement des personnes actives travaillent dans des entreprises où, de manière générale, il est permis de fumer ou qui n'ont que de faibles restrictions (espaces non-fumeurs). Quant à l'exposition à la fumée passive dans la sphère privée (à domicile, chez des amis, parents), elle est passée de 21% des personnes en 2001 à 12% en 2008, les fumeurs s'isolant de plus en plus.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!