Football: Une heure de tension, trente minutes de punition: Bulle sort de la Coupe

Publié

FootballUne heure de tension, trente minutes de punition: Bulle sort de la Coupe

Les Gruériens ont menacé le FC Thoune jusqu’à l’heure de jeu vendredi au premier tour de la Coupe de Suisse. Le retour à la normale a fait mal. 4-0 score final.

par
Florian Vaney
(Bulle)
Arnaud Morard et Bulle sont éliminés de la Coupe de Suisse.

Arnaud Morard et Bulle sont éliminés de la Coupe de Suisse.

Pascal Muller/freshfocus

La vie quotidienne finira bien par revenir à Bouleyres. Mais pas encore, pas tout de suite. Le FC Bulle et son public ont bien le droit de profiter du fruit de leurs prouesses. Depuis la fin du printemps, les affiches de gala se succèdent en Gruyère. Ces deux matches de finale disputés dans une électricité folle pour rejoindre la Promotion League, ce premier match de championnat parti dans tous les sens contre Chiasso (2-2) et, vendredi, la venue du FC Thoune au premier tour de la Coupe de Suisse. La publicité n’est pas mensongère: les Bullois se sont à chaque fois montrés dignes de ces affiches.

Voir Thoune se déplacer à Bouleyres, c’est forcément se replonger dans la façon invraisemblable dont Bulle s’était frayé un chemin jusqu’à la Coupe. C’était à la fin du mois de mars, face à Uzwil. L’élimination leur tendait les bras, les Fribourgeois ont marqué trois fois entre la 115 et la 119e minutes, une victoire 5-4 venait les récompenser quelques secondes plus tard.

Le coup dur: la blessure d’Anthony Bürgisser

Ainsi donc Bulle s’est offert le droit de faire trembler une équipe de Challenge League, une année après avoir emmené le Lausanne-Sport aux prolongations. Il ne fallait même pas trente secondes à Arnaud Morard pour obliger le gardien bernois à une première parade. La meilleure façon d’annoncer la couleur.

Le constat qui a rapidement fini par s’imposer, c’est que les protégés de Lucien Dénervaud auraient une chance de lever les bras à la fin de la rencontre, mais qu’il faudrait un certain alignement de planètes pour ça. Bulle, et c’est son grand mérite, est constamment parvenu à faire peser une menace sur la défense adverse. Dans le jeu, il cédait toutefois une ou deux longueurs à son adversaire. La blessure dès le quart d’heure de jeu de son maître à jouer Anthony Bürgisser rendait sa tâche encore un peu plus ardue.

La menace sans but

Avec des ailes dans leur dos, les locaux sont parvenus à exister durant un peu plus d’une heure. Malgré le coup dur de la 36e et l’ouverture du score de Miguel Castroman. Killian Ropraz multipliait les parades, Arthur Deschenaux réussissait à peu près tout devant sauf le dernier geste (quelles qualités d’équilibre chez ce joueur!) et les percées du capitaine Maxime Afonso faisaient à chaque fois beaucoup de bien. Du début à la fin, il a manqué ce but, nécessaire pour espérer un autre match.

Parce qu’au bout du compte, les Gruériens se sont essoufflés. Logique après avoir tant donné. Il y a eu cet excellent premier quart d’heure de la seconde mi-temps, puis les sanctions de ne pas en avoir profité. Une (66e, Havenaar), deux (79e, Sutter), trois (83e, Ahmed). Deux corners, un contre: des armes que Bulle ne pouvait faire valoir. 4-0, score final. Pas de quoi échapper aux applaudissements de Bouleyres au coup de sifflet final.



Bulle - Thoune 0-4 (0-1)

Bouleyres, 1068 spectateurs. Arbitre: Alessandro Dudic.

Buts: 36e Castroman 0-1; 66e Havenaar 0-2; 79e Sutter 0-3, 83e Ahmed 0-4.

Bulle: Ropraz; Delley (75e Ndebele), Desportes, Chatelain, Afonso; Morard, Bürgisser (19e Genoud); Golliard, Bersier (46e Dangubic), Asani (64e Dos Santos); Deschenaux (64e Efendic). Entraîneur: Lucien Dénervaud.

Thoune: Hirzel; Vasic, Havenaar, Sutter, Hefti (86e Wyssen); Rüdlin, Roth (73e Dzonlagic), Bertone, Castroman (80e Matoshi); Kyeremateng (86e Schmidt), Ndongo (80e Ahmed). Entraîneur: Mauro Lustrinelli.

Avertissements: Golliard (31e, jeu dur), Havenaar (43e, jeu dur), Efendic (80e, antijeu), Dzonlagic (86e, anitjeu).

Ton opinion

0 commentaires