Publié

Royaume-UniUne «hôtesse du sexe» met British Airways sur les dents

Une employée de la compagnie aérienne britannique proposait aux clients des faveurs sexuelles à bord des avions ou sur la terre ferme. Une enquête interne est ouverte.

La compagnie aérienne British Airways traverse une zone de turbulences dont elle se serait bien passée en cette période de crise sanitaire et économique. En effet, selon le «Sun», une de ses hôtesses de l’air arrondissait ses fins de mois en proposant des faveurs sexuelles aux clients. Sur son blog et sur les réseaux sociaux, la mystérieuse «Air Hostess 71» publiait des photos suggestives prises à bord d’un avion.

L’hôtesse proposait ses services aussi bien dans les airs que sur la terre ferme.

L’hôtesse proposait ses services aussi bien dans les airs que sur la terre ferme.

«Si vous souhaitez un jour bénéficier d’un divertissement pour adultes à bord, il vous suffit de me donner une somme d’argent et vous aurez droit à une tout autre expérience de votre choix», assurait-elle. Le montant demandé par la jeune femme reste flou. Elle vendait par exemple ses petites culottes 25 livres (30 francs) et pour les rendez-vous en dehors de l’aéroport, elle exigeait une caution de 50 livres (60 francs). Pour des raisons de confidentialité, le client devait séjourner dans un hôtel différent de celui de l’hôtesse de l’air.

«Rien de mieux que de me saouler avec mon pilote»

L’hôtesse se vantait par ailleurs d’avoir des relations sexuelles avec d’autres membres de l’équipage. Une photo la montrait notamment sur le lit d’un hôtel à Édimbourg, un verre de vin rouge entre les orteils: «Rien de mieux que de me saouler avec mon pilote pour qu’il puisse faire ce qu’il veut de moi. Santé», a-t-elle écrit en légende. Selon des employés de la compagnie aérienne, cette personne serait en poste à l’aéroport de Londres Heathrow.

British Airways a ouvert une enquête et cherche à identifier la jeune femme en question. «Nous attendons de tous nos collègues une conduite irréprochable à tout moment», a fait savoir un porte-parole de la compagnie. Si l’hôtesse de l’air est retrouvée, elle risque un renvoi immédiat. Après la publication de l’article du tabloïd britannique, les comptes d’«Air Hostess 71» ont été supprimés.

(joc)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!