Belgique - Une IA traque les politiciens distraits par leurs mobiles
Publié

BelgiqueUne IA traque les politiciens distraits par leurs mobiles

Un projet artistique vise à dénoncer les politiciens qui passent trop de temps sur leurs smartphones durant les sessions au parlement.

Le système se base sur l’IA et la reconnaissance faciale.

Le système se base sur l’IA et la reconnaissance faciale.

driesdepoorter.be

The Flemish Scrollers, soit les scrolleurs flamands, en anglais: c’est le nom donné au projet artistique de Dries Depoorter, «artiste belge qui aborde des thèmes tels que la vie privée, l’intelligence artificielle, la surveillance et les médiaux sociaux», d’après sa présentation sur son site officiel. Basé sur l’intelligence artificielle et la reconnaissance faciale, le logiciel qu’il a mis au point passe au peigne fin les sessions du parlement flamand retransmises en direct publiquement sur une chaîne YouTube pour y traquer des politiciens distraits, à savoir ceux qui passent beaucoup de temps sur l’écran de leurs smartphones.

Des vidéos des «fautifs», qui sont tagués automatiquement par le système, sont ensuite publiées sur des comptes Twitter et Instagram avec le message «Cher @nomdupoliticien distrait, s’il vous plaît restez concentré!»

Parmi les personnes politiques repérées par le bot, figure un récidiviste, le nationaliste Jan Jambon. En 2019, alors nouveau ministre-président de la Flandre, il avait été pris en flagrant délit de jouer au populaire jeu mobile «Angry Birds» durant des débats parlementaires…

Actif depuis le 5 juillet, le système controversé ne se contente pas d’analyser les retransmissions en direct. Il va aussi chercher d’anciennes vidéos pour les soumettre au même traitement. À noter que l’IA n’est pas capable de savoir ce que font vraiment avec leurs smartphones les politiciens pointés du doigt.

(man)

Ton opinion

19 commentaires