Suisse: Une initiative pro-cannabis en gestation
Publié

SuisseUne initiative pro-cannabis en gestation

Une association souhaite légaliser la marijuana à l'aide d'une initiative populaire. Le but du texte: dépénaliser la consommation et la culture du cannabis à usage privé.

par
daw/ofu
Les initiants du texte doivent récolter 100'000 signatures pour pouvoir déposer leur initiative populaire auprès de la Chancellerie fédérale.

Les initiants du texte doivent récolter 100'000 signatures pour pouvoir déposer leur initiative populaire auprès de la Chancellerie fédérale.

photo: Keystone/Alessandro Della Bella

Le Colorado (Etats-Unis) et l'Uruguay ont sauté le pas. La Suisse, elle, est à la traîne en matière de légalisation du cannabis, critique Legalize it!.

Le porte-parole de l'association, Nino Forrer, explique: «En suisse, les bon citoyens sont stigmatisés comme étant des criminels juste parce qu'ils fument un joint le week-end.» L'amende d'ordre, qui s'applique lorsqu'une personne est pincée avec moins de dix grammes, n'a rien changé à la situation, estime-t-il. Et d'ajouter: «Un changement de cap radical est plus que nécessaire.»

Pétition en ligne

C'est pour cette raison que l'association prévoit de lancer une initiative populaire afin que la possession et la consommation d'herbe devienne légale en Suisse, tout comme la culture à usage privé. A condition, note Legalize it!, que les consommateurs soient majeurs. Les intéressés peuvent apporter leur soutien au texte en signant le formulaire en ligne publié récemment par l'organisation. Celle-ci espère ainsi rassembler rapidement les 100'000 signatures nécessaires pour déposer l'initiative.

En 2008, presque deux tiers des Suisses avaient refusé un texte similaire qui demandait une politique raisonnable en matière de cannabis. Concrètement, l'initiative prônait la dépénalisation, avec une protection effective de la jeunesse. Pour Nino Forrer, cette défaite est due au fait que les Suisses pensaient qu'il s'agissait essentiellement d'une idée de gauche. Or, précise le porte-parole, «être pour la légalisation de la marijuana n'a rien à voir avec une préférence politique».

La consommation chronique peut amener des problèmes psychiques

Sur son site, Addiction Suisse rappelle que le degré des risques pour la santé de la consommation de cannabis dépend de plusieurs facteurs: la fréquence et la durée de la consommation, le dosage, la qualité de la drogue, le contexte de la consommation, l'état de santé et la prédisposition psychique de la personne qui consomme: «Fumer du cannabis mélangé ou non à du tabac peut augmenter le risque d'inflammation des voies respiratoires, de toux ou de bronchites chroniques et de cancer des voies respiratoires. L'usage chronique peut amener des problèmes psychiques et physiques. L'usage à long terme de cannabis comporte au même titre le risque de développer une dépendance psychique.»

L'histoire de la marijuana en Suisse

Les substances cannabiques sont considérées comme étant des stupéfiants par la loi suisse.

Les substances cannabiques sont considérées comme étant des stupéfiants par la loi suisse.

La consommation de la marijuana est punissable par la loi.

La consommation de la marijuana est punissable par la loi.

Le Conseil fédéral ouvre la procédure de consultation de la révision de la loi sur les stupéfiants.

Le Conseil fédéral ouvre la procédure de consultation de la révision de la loi sur les stupéfiants.

Dans le cadre de cette révision, Berne souhaite régler une fois pour toute la question de la culture du cannabis.

Dans le cadre de cette révision, Berne souhaite régler une fois pour toute la question de la culture du cannabis.

Le Conseil fédéral approuve le message relatif à la révision de la loi sur les stupéfiants. Il souhaite ainsi ne plus punir par la loi la consommation de cannabis.

Le Conseil fédéral approuve le message relatif à la révision de la loi sur les stupéfiants. Il souhaite ainsi ne plus punir par la loi la consommation de cannabis.

Le National rejette pour la deuxième fois la révision de la loi sur les stupéfiants, qui est ainsi définitivement balayée.

Le National rejette pour la deuxième fois la révision de la loi sur les stupéfiants, qui est ainsi définitivement balayée.

63% des Suisses rejettent l'initiative «Pour une politique raisonnable en matière de chanvre».

63% des Suisses rejettent l'initiative «Pour une politique raisonnable en matière de chanvre».

La consommation de cannabis est désormais passible d'une amende d'ordre de 100 francs.

La consommation de cannabis est désormais passible d'une amende d'ordre de 100 francs.

Les villes de Bâle, Berne, Genève et Zurich décident de lancer un projet-pilote, destiné à des adultes qui utilisent le cannabis en automédication, afin d'atténuer les symptômes des maladies dont ils souffrent.

1951

Ton opinion