Genève: Une initiative veut couvrir tous les toits de panneaux solaires

Publié

GenèveUne initiative veut couvrir tous les toits de panneaux solaires

Les Vert’libéraux veulent accélérer la transition énergétique en équipant maisons, immeubles et entrepôts de photovoltaïques.

par
Lauriane Chautems
Maria Pineiro
Photo d’illusttration.

Photo d’illusttration.

Laurent Guiraud

D’ici à 2035, la pose de panneaux photovoltaïques pourrait devenir obligatoire. C’est en tout cas le souhait des Vert’libéraux avec une initiative présentée jeudi matin. Un projet en deux temps: couvrir les zones industrielles d’ici 2030, puis les autres périmètres, dont les privés, cinq ans après. La récolte de signatures débutera le mois prochain.

Démarches simplifiées

Un projet qui n’est pas juste «une déclaration d’intention», selon Marie-Claude Sawerschel, présidente des Vert’libéraux genevois. L’initiative prévoit que le Conseil d’État prépare un règlement sur la qualité des panneaux, le rendement minimum et les lieux éligibles. Son but est aussi de supprimer le permis de construire pour installer un panneau, afin d’éviter «les douze formulaires» aujourd’hui nécessaires. De plus, le parti souhaite que le Canton se porte garant grâce à des crédits semblables aux prêts Covid,  avec des taux d’intérêt très bas.

Des objectifs ambitieux mais «réalisables» selon le parti, car il est désormais «nécessaire d’aller vers une transition énergétique». Ceci notamment au vu «de la pénurie de gaz à laquelle le pays fait face depuis février dernier pour cet hiver».

Des panneaux moches?

Points qui pourraient assombrir le tableau: le supposé enlaidissement du paysage et les interventions des défenseurs du patrimoine ainsi que le manque de main d’œuvre. Les Vert’libéraux ont leurs solutions: «Des couleurs adaptées au paysage» et «des formations rapides à l’installation» désormais données par certaines entreprises.

Davantage de souplesse en vue?

Actuellement, en Suisse romande, aucun canton n’oblige les propriétaires à équiper les bâtiments existants. Seul exemple dans le pays: Bâle-Ville, selon la RTS. Mais les choses pourraient changer ces prochaines années. Des réflexions entre les cantons sont en cours afin de booster le nombre de panneaux photovoltaïques, notamment en équipant le bâti existant. Le Conseil fédéral souhaite, lui, simplifier les démarches en exigeant uniquement une annonce plutôt qu’une autorisation de construire.

Ton opinion

248 commentaires