20.08.2019 à 16:57

Incendie à la Grande Canarie«Une injection de chagrin et d'espoir à la fois»

Tandis que l'avancée des flammes semble ralentir sur l'île, des images montrant deux agents de la garde civile venir en aide à un chien apeuré ont mis du baume au coeur des internautes.

de
joc

La progression de l'incendie qui ravage depuis samedi l'île espagnole de Grande Canarie a ralenti dans la nuit de lundi à mardi grâce à la diminution du vent, ont annoncé mardi les autorités locales. «Par chance, le vent est tombé. (...) Par conséquent, la nuit s'est très bien passée, contrairement à ce à quoi nous nous attendions», a expliqué un responsable de l'île de Grande Canarie, Antonio Morales, sur la radio Cadena Ser.

Les autorités étaient particulièrement inquiètes pour le parc naturel de Tamadaba, une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de l'île. Finalement, il semble que la zone ait été moins touchée que prévu. Les flammes «n'ont pas atteint la Réserve naturelle intégrale d'Inagua (...) Il s'est agi en majorité d'un feu superficiel de faible intensité» dans le parc, a précisé Antonio Morales.

«Vous êtes des anges, merci»

Un millier de pompiers et agents sont mobilisés sur le terrain, ainsi qu'une quinzaine d'appareils aériens. Parmi eux, deux membres de la garde civile qui s'assuraient que la région de Cruz de Tejeda avait été totalement évacuée ont fait une touchante rencontre. Les deux gardes sont en effet tombés sur un chien esseulé et visiblement terrorisé. Des images repérées par le Huffington Post montrent les agents calmer l'animal, lui donner à boire et lui rafraîchir la tête dans un endroit sec et sûr.

Cette vidéo a réchauffé le coeur de nombreux internautes espagnols: «Nos applaudissements et nos ovations pour tous ceux qui suent sang et eau pour la Grande Canarie», a commenté un twitto. «Une injection de chagrin et d'espoir à la fois. Sentiment étrange, entre larmes et joie», a ajouté un autre utilisateur. «Vous êtes des anges, merci», a écrit une internaute. Sur d'autres images, on peut également voir des pompiers secourir in extremis des chiens errants. «Quelques minutes de plus, et ils seraient morts asphyxiés ou calcinés», peut-on lire dans la légende de la vidéo.

Selon Antonio Morales, une partie des milliers de personnes évacuées pourraient être autorisées à regagner leurs habitations si l'amélioration des conditions se maintient. (joc/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!