10.11.2019 à 14:26

On a testéUne lampe pour diffuser de la lumière et du son

Sonos, spécialiste de l'audio, et IKEA ont lancé deux enceintes wi-fi baptisées Symfonisk. Test du modèle le plus atypique coiffé d'une lampe.

de
Michel Annese
1 / 7
Sonos, spécialiste de l'audio, et IKEA ont lancé deux enceintes wi-fi baptisées Symfonisk. L'un des modèles est coiffé d'une lampe.

Sonos, spécialiste de l'audio, et IKEA ont lancé deux enceintes wi-fi baptisées Symfonisk. L'un des modèles est coiffé d'une lampe.

man
Son design est atypique. L'enceinte ressemble à un HomePod d'Apple que l'on aurait mis sur une grande soucoupe et auquel on aurait ajouté un bulbe en verre.

Son design est atypique. L'enceinte ressemble à un HomePod d'Apple que l'on aurait mis sur une grande soucoupe et auquel on aurait ajouté un bulbe en verre.

man
Elle dispose à l'avant de trois boutons, pour le volume et la lecture de la musique.

Elle dispose à l'avant de trois boutons, pour le volume et la lecture de la musique.

man

La collaboration inattendue entre Sonos, spécialiste américain de l'audio, et le géant suédois de l'ameublement IKEA, a donné vie l'été dernier à une nouvelle gamme d'enceintes wi-fi. Baptisée Symfonisk, elle se présente sous la forme de mobilier musical, à savoir une étagère et une lampe. C'est cette dernière que nous avons branchée pour tester ses performances.

Design particulier

Une fois sorti de son carton, l'objet n'est pas des plus compacts et ne passe pas inaperçu compte tenu de sa taille (40 cm de hauteur et 21 cm de diamètre) et de son design. Avec son revêtement en tissu tressé, l'enceinte ressemble à un HomePod d'Apple que l'on aurait mis sur une grande soucoupe et auquel on aurait ajouté un bulbe en verre. La forme de l'appareil ne laisse ainsi pas indifférent et plaira ou non selon les goûts. Elle a au moins le mérite d'être atypique.

Du son...

La forme circulaire de cet accessoire sonore laisserait penser que l'enceinte diffuse du son à 360 degrés, mais ce n'est pas le cas. Les haut-parleurs sont uniquement situés à l'avant, du côté où sont placés trois boutons, deux pour le volume et un pour la lecture/pause de la musique. A l'intérieur, on trouve l'équivalent d'une enceinte Sonos Play:1, à savoir deux amplificateurs, un tweeter et un mid-woofer.

La qualité audio est au rendez-vous avec un son puissant qui ne perd pas ses médiums et ses aigus en chemin lorsqu'on augmente le volume. Dans ce cas, par contre, les basses perdent un peu de leur extension. Les performances de l'enceinte restent néanmoins convaincantes avec un son bien équilibré et homogène, surtout lorsqu'on active la calibration acoustique automatique TruePlay, disponible uniquement via un mobile iOS et non Android.

L'enceinte Symfonisk s'intègre aussi parfaitement dans l'écosystème Sonos et prend en charge la fonction multiroom pour diffuser la même musique ou du son différent dans chaque pièce de la maison où sont placées d'autres enceintes Sonos. Elle est par ailleurs compatible avec la technologie AirPlay 2 d'Apple et Spotify Connect permettant de diffuser de la musique sans passer par l'app Sonos. Au menu, par contre, pas de bluetooth, d'entrée audio, ni de micro pour les assistants vocaux (ce qui peut arranger certaines personnes).

...et de la lumière

A moins d'y visser une ampoule connectée, comme par exemple celles que le géant suédois de l'ameublement commercialise ou celles de fabricants tiers, il n'est pas possible de contrôler la lumière à distance. Il faut actionner manuellement l'interrupteur à deux positions situé sur le côté droit de cet appareil hybride pour l'allumer ou non. Ne vous attendez d'ailleurs pas à illuminer une pièce entière. La Symfonisk servira simplement de lampe d'appoint.

Conclusion

Malgré une taille plutôt imposante et un design particulier, cet objet deux en un original permet de récupérer de la place et de se passer d'un câble supplémentaire en alliant une enceinte wi-fi au bon rapport qualité-prix à une lampe de table. Bon départ donc pour l'alliance étonnante entre Sonos et IKEA qui promet de potentiels futurs produits prometteurs.

Dommage que la lampe ne soit pas également connectée pour pouvoir bénéficier d'un mobilier musical totalement pilotable à distance. C'est possible, mais cela demande un investissement en matériel supplémentaire. L'appareil, proposé en deux couleurs (noir ou blanc), est vendu 199 francs, contre 129 francs pour la version étagère-enceinte wi-fi de forme rectangulaire.

On aime

- Compatibilité écosystème Sonos, AirPlay 2 et Spotify Connect

- Sonorité convaincante

On aime moins

- Design atypique

- Lampe non connectée

- Pas d'entrée audio, ni de bluetooth, ni de micro pour les assistants vocaux

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!