19.10.2017 à 13:34

GenèveUne ligne téléphonique pour les proches aidants

Les autorités cantonales vont lancer un programme de soutien pour les personnes s'occupant d'une connaissance.

Le conseiller d'Etat chargé de la Santé Mauro Poggia et Adrien Bron, directeur à la Direction général de la Santé, ce jeudi matin.

Le conseiller d'Etat chargé de la Santé Mauro Poggia et Adrien Bron, directeur à la Direction général de la Santé, ce jeudi matin.

Keystone

Le canton de Genève dispose désormais d'un programme de soutien aux proches aidants. Il comprend quatre objectifs et onze actions qui vont être développés ces quatre prochaines années, dont une ligne téléphonique unique lancée le 1er novembre.

L'aide informelle apportée par des proches auprès d'une personne en situation de dépendance joue un rôle essentiel dans la société. Depuis plusieurs années, le soutien aux proches aidants a été jugé prioritaire par le Conseil d'Etat, notamment en raison du vieillissement démographique, a déclaré le conseiller d'Etat Mauro Poggia jeudi devant la presse à Genève.

Tous des proches aidants

«Dans ce contexte, nous sommes tous des proches aidants en puissance», a relevé le chef du Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS). A Genève, on estime qu'une personne sur cinq aide ainsi de manière régulière et sans rémunération un ou plusieurs proches malades, âgés, en perte d'autonomie ou en situation de handicap.

Parmi ces proches aidants, (parents, amis, conjoints, voisins), 78% ont moins de 65 ans. Plus des deux tiers (63%) le font presque tous les jours ou en tout cas une fois par semaine. Cette aide est assumée principalement par les femmes (61%) et par des personnes de la classe d'âge 50 - 64 ans (31 %), a détaillé le ministre.

Solution pratique

Le programme 2017-2020 a pour but de soutenir ces personnes pour éviter qu'elles ne s'épuisent, tombent malades ou s'isolent. Il cherche à développer des solutions pratiques qui répondent aux besoins d'information, de soutien et de répit exprimés par les proches aidants.

«Ce plan d'action qui répond à une invite du Grand Conseil a l'avantage de renforcer la coordination entre plusieurs plan et programmes cantonaux de santé. Il place le proche aidant au centre du dispositif», s'est réjoui le conseiller d'Etat.

Répit pour les proches

L'information aux proches et la formation des professionnels y figure en bonne place. Un flyer d'information est sur les rails, a indiqué Adrien Bron, directeur général à la Direction générale de la santé. Le numéro de téléphone unique Proch'Info (058 317 7000) sera mis en oeuvre dès le 1er novembre pour informer les proches aidants sur les structures et services disponibles à Genève.

Les prestations de répit existantes vont être évaluées et étoffées, notamment pour les situations d'urgence et pour les familles avec enfants gravement malades. Il s'agira aussi de créer un «dispositif de relève pour tous», avec un pôle d'accompagnants à domicile, a noté M.Bron. Un inventaire des groupes d'entraide et des prestations de soutien individuel sera établi.

Il s'agira également d'évaluer comment soutenir financièrement les proches aidants. Parmi les pistes évoquées, une mesure de réduction fiscale, des prestations complémentaires ou une bonification pour tâche d'assistance.

Plan financier

Certaines actions sont déjà en cours, a rappelé M.Poggia. Il a cité la Journée des proches aidants du 30 octobre lancée en 2013 par le canton de Vaud. Genève s'est joint à l'initiative en 2014. Depuis 2015, l'ensemble des cantons romands s'y sont associés. Cette année, à Genève, une semaine entière sera dédiée à la thématique au centre commercial de Balexert. Du 30 octobre au 4 novembre, de nombreuses activités y seront offertes au public.

Si cette politique de soutien est directement liée à celle du maintien à domicile des personnes âgées, elle traite aussi les questions propres aux troubles cognitifs, au handicap, aux maladies chroniques ou enfantines, ont encore relevé les intervenants. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!