Actualisé 12.06.2009 à 17:21

Etats-Unis

Une loi impose des restrictions à l'industrie du tabac

Le Congrès américain a voté vendredi à une très large majorité une loi octroyant au gouvernement fédéral d'importants pouvoirs afin d'imposer des restrictions à l'industrie du tabac.

Cette loi, qui brise des décennies de résistance de ce puissant secteur économique mais était soutenue par des centaines d'associations de santé publique américaines, devait être promulguée dès vendredi par le président Barack Obama, qui a avoué être un fumeur occasionnel.

M. Obama a salué ce vote comme «une victoire», estimant que cette loi «marque un vrai changement à Washington», au cours d'un point de presse à la Maison Blanche.

La Chambre des représentants, qui avait adopté un texte similaire en avril, a approuvé vendredi par 307 voix contre 97 la version votée la veille par le Sénat. Jeudi, la chambre haute avait approuvé le texte par 79 voix contre 17.

La loi donne pour objectif à l'autorité de contrôle de la sécurité alimentaire et des médicaments (FDA) de contrôler l'usage du tabac chez les jeunes et la dépendance envers ce produit.

Le texte autorise l'administration à restreindre la vente et la distribution de tabac et de produits du tabac, sans toutefois lui permettre de les interdire totalement. La publicité sera également réglementée davantage.

Il interdit, par exemple, aux fabricants de proposer des produits contenant d'autres arômes, artificiels ou naturels, que celui du tabac ou de la menthe, afin d'attirer les jeunes.

La politique de prévention sera également renforcée. Les avertissements aux fumeurs figurant sur les paquets de cigarettes seront rendus plus lisibles.

Un texte similaire n'avait pas passé la barrière du Sénat en 2008.

«Chaque jour, environ 1.000 jeunes de moins de 18 ans deviennent des fumeurs réguliers», a souligné M. Obama.

«Depuis plus d'une décennie, les dirigeants des deux partis ont bataillé pour empêcher l'industrie du tabac de promouvoir ses produits auprès des enfants et pour fournir au public les informations dont il a besoin pour comprendre à quel point (fumer) est une habitude dangereuse», a rappelé le président américain.

Les associations de santé publique qui ont soutenu le projet insistaient sur le fait que 400.000 personnes meurent chaque année aux Etats-Unis de maladies liées au tabac.

Ses détracteurs faisaient valoir qu'elle allait détourner les ressources de la FDA de ses missions fondamentales déjà insuffisamment financées, comme la sécurité alimentaire ou les essais de traitements contre le cancer.

Au Sénat, les principaux opposants à la loi étaient le républicain Richard Burr et la démocrate Kay Hagan, les deux sénateurs de Caroline du Nord (sud-est), principal producteur de tabac des Etats-Unis.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!