Genève: Une loi pour pénaliser les sociétés pas assez sociales
Actualisé

GenèveUne loi pour pénaliser les sociétés pas assez sociales

Une entreprise genevoise qui n'embauchera pas de chômeurs, d'handicapés ou de seniors pourrait bientôt avoir plus de peine à obtenir un marché public.

par
jcu
Le taux de chômage à Genève (5,5%) est le plus élevé de Suisse.

Le taux de chômage à Genève (5,5%) est le plus élevé de Suisse.

Le ministre genevois de l'emploi veut durcir l'accès aux marchés publics pour les entreprises qui n'ont pas obtenues le label «Un + pour tous». Celui-ci récompense les sociétés qui embauchent des chômeurs de longue durée. Il sera bientôt étendu à l'emploi de jeunes, de seniors et de personnes handicapées. Le conseiller d'État MCG Mauro Poggia prépare une loi en ce sens, indique «Le Temps». Le principe: une entreprise qui ne joue pas le jeu partira avec 5 à 10% de points de moins lorsqu'elle répondra à un appel d'offres de l'État.

Pour le moment, 149 sociétés sur les 30'000 présentes à Genève ont obtenu le label, créé il y a trois ans. Fin août, 12'908 chômeurs étaient inscrits à l'Office cantonal de l'emploi.

Ton opinion